La vraie vie, la vie enfin découverte et éclaircie, la seule vie par conséquent réellement vécue, c'est la littérature.



dimanche 12 mai 2013

Humeur à Mantoue


Suite du récit italien…

Mantoue. M&M

Nous avons quitté la Ligurie montagneuse pour atteindre l’Émilie-Romagne, des collines et des plaines verdoyantes (pluvieuses donc), une région riche en agriculture, en villes, en industrie. Note : c’est la crise, l’Italie n’a plus d’argent et les routes sont dans un état déplorable, des nids de poule partout !
Nous découvrons des monuments construits en brique : églises, palais, abbaye s’élèvent en rouge sombre. 
Palais ducal de Mantoue - M&M
C’est un procédé moins onéreux et plus rapide que la pierre. Des placages en marbre recouvrent les briques rouges et habillent d’un décor somptueux les bâtiments. Et c’est pratique : quand la mode change, au lieu de refaire tout le bâtiment, on refait simplement le placage de la façade ! Nous avons aimé ces châteaux et églises de briques rouges, même si le palais ducal de Parme est particulièrement lourd et massif.

Mantoue, Duomo. - M&M



 Mantoue, l'église Sant'Andrea à la façade conçue par Alberti. Une entrée monumentale en arc de triomphe, un peu compressée sur une petite place. Et derrière, un portail laissé sans décor.



Nous sommes allés à Mantoue, ancien duché somptueux, beaucoup étudié en histoire de l’art. Première déception : la plus belle pièce du palais ducal était fermée pour restauration. Seconde : les photos sont interdites ! Grosse frustration pour moi. Donc j’ai piqué sur internet les photos du palais du Té où l'art de la fresque est renversant.


Plafond avec les chars du Soleil et de la Lune qui passent au-dessus de nos têtes au grand galop.


Un Hercule du sol au plafond. Le cyclope Polyphème !


Le duc de Mantoue amenait ses conquêtes dans ce palais. On trouve donc dans les sujets des fresques plusieurs histoires galantes (en actes).




Mais il y a aussi la spectaculaire salle des Géants où Jupiter, aidé des dieux de l'Olympe, écrase les Géants sous des pierres. Le spectateur est submergé et écrasé lui-même. C'est virtuose et un peu oppressant. Assez phénoménal.

8 commentaires:

  1. Merci pour le voyage dans mon pays presque natal :) suis contente que vous ayez aimé ...
    PS: super la caravane ... trop mignonne vraiment
    Evelyne

    RépondreSupprimer
  2. Ah il est vrai que j'ai beaucoup pensé à toi et à Marie ! J'ai transmis les félicitations à propos de la caravane au G. O. Moustachu.

    RépondreSupprimer
  3. que signifie té dans ce cas là?

    RépondreSupprimer
  4. Palazzo Te : le nom est géographique, apparemment le palais est construit sur un site dont le nom complet a été abrégé en Te.

    RépondreSupprimer
  5. Un voyage instructif, comme tu sais bien le faire ! Moustachu et sa caravane mériteraient d'être immortalisés sur une fresque !!!! :)

    RépondreSupprimer
  6. Hercule est... fort.
    Je ne savais pas pour le placage. J'aime apprendre ces petits détails.
    J'aimerais retourner en Italie !

    RépondreSupprimer
  7. Le duc de Gonzague (pour qui a été fait le palais) n'avait de complexe d'infériorité, c'est sûr. Hercule est colossal, on en prend plein la vue.
    Souvent on ne voit pas la brique, à cause des placages. Il faut voir les édifices pas finis, ou les arrières, pour s'en rendre compte.

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont libres mais ça empêche pas chacun d'être responsable de ce qu'il/elle écrit (ou, comme le dit une amie, "Ce n'est pas une raison pour faire les cons").