La vraie vie, la vie enfin découverte et éclaircie, la seule vie par conséquent réellement vécue, c'est la littérature.



vendredi 22 novembre 2013

Les Bancs Processionnaires sont des arbres transmutatiques naturels de la famille de Brocéliandacées.


Claude Ponti, Mimétisme ou imitation. L’avis des plantes, Éditions du château des ducs de Bretagne, Nantes, 2013.

Cet été, le Jardin des Plantes de Nantes a proposé à Claude Ponti de donner vie à un univers végétal et onirique. Je n’ai pas eu la chance de visiter, mais les beaux-parents nous ont offert le livret. Ponti en est l’auteur et l’illustrateur.
 
C’est la présentation d’un jardin pas comme les autres, avec ses raretés botaniques. Pour chaque plante, sont indiqués l’origine, les particularités et le mode de vie. On croise un fruit étrange, l’Appouare, ainsi que la Polymorphia qui peut imiter n’importe quel objet et est une plante bien connue des faussaires en peinture. D’ailleurs saviez-vous que la plupart des œuvres des musées sont en réalité des polymorphiae ? Dans le jardin se trouve également le massif du Poussin endormi dont il est interdit d’enregistrer les ronflements. Certaines plantes sont arrivées à Nantes après un long voyage, transportées sous hypnose, depuis la Sibérie Ornementale. Un seul prédateur à noter : le raton peureur, Rattus Ridiculotrouillus, qui a le vertige. Le Jardin des Plantes a ses Génies protecteurs, à qui les jardiniers offrent régulièrement une tasse de chocolat chaud. Ce sont des exemples « extrapoustouflants » de ce qu’ont pu voir les Nantais, dans des « visions à couper les cils et le souffle des yeux effarés ».


Les botanistes affirment que les livres peuvent « voir » à plusieurs centaines de mètres, tant ils ont la vue perçante et l’ouïe fine. Ils sont aussi capables de contempler le passé. La preuve en est donnée par tous les livres qui parlent du passé. Pour les livres de prophétie et de science-fiction, les botanistes ne savent que penser. Les véliplanchistes et les protozoaires non plus.

Vous l’aurez compris, même sans avoir vu le jardin, le projet est poétique et laisse la place libre à l’imaginaire.

5 commentaires:

  1. Petite article de Claude Ponti dans le Télérama de cette semaine, à l'occasion du salon de Montreuil, il a l'air très sympathique en plus d'avoir du talent !

    RépondreSupprimer
  2. Ah oui, j'ai vu la couv du Téléram avec le monstre écrasé ! C'est un type brillant.

    RépondreSupprimer
  3. une expo qui devait être réjouissante
    cette illustration est de celle qui donne le sourire pour la journée

    RépondreSupprimer
  4. cela a 'air amusant, à emprunter si la bibliothèque l'a!
    ps (aucun rapport) si les livres grecs sont encore d'actualité j'en ai encore un Le Peintre et le Pirate de Costas Hadziaryiris

    RépondreSupprimer
  5. Oui Dominique, et les textes fourmillent de détails amusants.
    Miriam : je ne sais pas si on peut le commander sinon mais les bibliothèques de Nantes l'ont peut-être. Envoie pour les livres grecs, ça ne mange pas de pain d'ajouter des liens.

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont libres mais ça empêche pas chacun d'être responsable de ce qu'il/elle écrit (ou, comme le dit une amie, "Ce n'est pas une raison pour faire les cons").