La vraie vie, la vie enfin découverte et éclaircie, la seule vie par conséquent réellement vécue, c'est la littérature.



samedi 27 février 2021

Rouen, église Saint-Maclou

 Le blog est en escale à Rouen. Il y a d’abord eu une balade en ville, puis un billet sur la cathédrale. Aujourd’hui, place à la très belle et très originale église Saint-Maclou.

Construite entre 1437 et 1517, on est en plein gothique flamboyant. Sa façade occidentale s’orne d’un porche avec 5 baies en arc de cercle, surmontées de gables (les machins triangulaires) et de balustrades. Tout cela est sculpté, ainsi que les portes en bois qui datent de la Renaissance.


On a une silhouette originale avec cette avancée qui invite à entrer, cette ligne dynamique. On passe sous le porche presque sans y penser. 



Et les sculptures sont fines et élégantes, très ouvragées. Là aussi, de la dentelle, un jeu d'ombres et de lumière, des détails à admirer sans fin. C'est un chef d’œuvre.

La flèche date elle aussi de la fin du XIXe siècle.


L'église a souffert des bombardements de 1944, mais l'intérieur est très clair, lumineux et léger. Vous voyez la poutre de gloire du XVIIIe siècle qui est toujours en place. Cette poutre sépare la nef et le choeur et porte un crucifix et des sculptures (ici des anges). Ses lignes en courbes et contre-courbes traduisent son appartenance au baroque ! Les poutres de gloire peuvent aussi porter des reliquaires, des chandeliers ou autres objets liturgiques. Elles sont assez peu nombreuses à être restées en place.


Et qui est ce Maclou ? (un vendeur de tapis ? non) Maclou ou Malo est un des sept saints fondateurs légendaires de Bretagne continentale, me dit Wikipedia. Né au pays de Galles et mort en Saintonge. Ses reliques, initialement déposées en Bretagne, ont été dispersées à cause des invasions normandes, ce qui explique la présence d’églises qui lui sont dédiées à Rouen, en région parisienne et à Bruges.

Une silhouette iconique, reconnaissable entre toutes. Un édifice entouré de charmantes ruelles où se promener.

D. Roberts, Porche de Saint-Maclou, 1829, Tate.
David Roberts est un peintre écossais. Les artistes anglais et britanniques ont été les premiers à représenter les édifices médiévaux, à être charmés par ces vieilles pierres et à leur trouver du pittoresque (pittoresque = ce qui est digne d'être peint, étymologiquement). Ils ont commencé par la Grande-Bretagne (où, grâce à Henri VIII, les abbayes en ruine abondent), mais une fois Napoléon parti, ils ont représenté également fréquemment les monuments du continent, notamment les plus proches de chez eux, ceux de Normandie. C'est pourquoi les églises de Rouen ont beaucoup été représentées par des artistes d'Outre-Manche et font souvent partie des premiers contingents d'oeuvres à mettre le Moyen Âge à l'honneur, dans une veine romantique.

Premier billet sur la cathédrale de Rouen.
N’hésitez pas non plus à aller visiter l’abbatiale Saint-Ouen, peu fréquentée, mais très belle et très claire et lumineuse (et très pédagogique si vous voulez étudier l’architecture gothique). Et les vitraux y sont très beaux.

10 commentaires:

  1. J'avoue raffoler de tes présentations précises et pleines d'humour!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci c'est gentil. Je ne sais jamais trop quoi raconter, vu que tout est sur Wikipedia et que je refuse de recopier. J'essaie de faire quelque chose d'un peu perso, mais souvent je n'ai rien à dire.

      Supprimer
  2. c'est vraiment splendide je prends toujours du plaisir à te suivre dans tes voyages moi qui ne peux plus bouger j'en profite au max

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ! Cette église est vraiment très belle, il faut dire.

      Supprimer
  3. quelle est belle! Et tu en parles très bien, si, si!

    RépondreSupprimer
  4. Ah ! le Gothique ! Quelle merveille ! Ce qui ne m'empêche pas d'aimer le roman, Je ne peux pas choisir ! Heureusement, on ne le demande pas !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh non heureusement, ce serait tellement triste et ennuyeux !

      Supprimer
  5. Très chouette ! Je ne connais pas Rouen, tu donnes envie.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Deux ou trois jours de visite, et c'est un plaisir !

      Supprimer

Les commentaires sont "modérés" en espérant ne plus avoir droit à compter les escaliers et les feux rouges (Blogspot enquiquine le monde). Si le compte Google ne marche pas, vous pouvez juste indiquer votre prénom (et croisez les doigts). Merci !