La vraie vie, la vie enfin découverte et éclaircie, la seule vie par conséquent réellement vécue, c'est la littérature.



dimanche 11 mars 2018

Nice


L’année dernière, à l’occasion d’une superbe exposition Ernest Pignon-Ernest, j’avais découvert la ville de Nice qui m’avait conquise. J’avais très envie d’y revenir… et c’est chose faite. J’ai pu y passer un long week-end avec une amie. Du tourisme de proximité, pas cher et drôlement bien.
Nice ?
Une ville balnéaire, avec la Promenade des Anglais, la mer, les palmiers, les villas aux formes rigolotes, les hôtels, les mimosas et les orangers (rhaaaa).
Une ville italienne, avec des églises baroques, des vieux palais, des gens qui parlent italien ou français avec des italianismes.
Autant dire, que là-bas, c’est vraiment les vacances.

Bien sûr, nous avons eu du soleil, du froid, de la pluie et de la neige ( !) et on n’a pas pu manger de pizza sur la plage comme prévu. À la place, on a mangé au resto italien (et là-bas ils savent faire les pizze), bu du café, mangé au resto niçois (les petits farcis niçois et la tarte aux blettes sucrée et la socca, une sorte de galette de pois chiche) et mangé des falafels.

Dans les semaines à venir, vous verrez donc des photographies de quelques musées de Nice…










Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Les commentaires sont libres mais ça empêche pas chacun d'être responsable de ce qu'il/elle écrit (ou, comme le dit une amie, "Ce n'est pas une raison pour faire les cons").
Ça ne marche pas ? Utilisez le mode nom/URL et laissez seulement un nom (et prouvez que vous n'êtes pas un robot). Merci !