La vraie vie, la vie enfin découverte et éclaircie, la seule vie par conséquent réellement vécue, c'est la littérature.



lundi 4 avril 2011

Bon anniversaire Nathalie !

Oui, bah, on n'est jamais aussi bien servi que par soi-même, hein ?

Bref, honneur à un grand poète du XVIIIe siècle, André Chénier, dont les principales oeuvres ont été publiées bien après sa mort... avec un fragment d'élégie :



Et moi, quand la chaleur, ramenant le repos,
Fait descendre, en été, le calme sur les flots,
J’aime à venir goûter la fraîcheur du rivage,
Et, bien loin des cités, sous un épais feuillage,
Ne pensant à rien, libre et serein comme l’air,
Rêver seul en silence, et regardant la mer.

André Chénier, œuvres poétiques, Paris, A. Lemerre, 1874.

P. S. Bon non-anniversaire à tous mes amis, physiques et virtuels. Je vous embrasse.
Second P. S. Une caresse pour Poupoune, vieille tatie des chats, qui est partie samedi matin roupiller au Paradis félin.


Il y a quelques semaines, je vous parlais de Tabasco video, web télé du Panier, où quelques habitants du quartier présentent les livres qu'ils ont aimés. De nouvelles videos sont en ligne (et contrairement aux apparences, je n'ai plus 16 ans, heureusement).

6 commentaires:

  1. Joyeux anniversaire !!! Je vois que ce matin tu es en forme. Évidemment c'est un jour particulier ;)

    RépondreSupprimer
  2. Bon anniversaire Nath ! Avec retard, pardon, je n'ai pas pris le temps de venir sur hellocoton avant ce soir, ma journée fut bien remplie ...
    Il est très beau, ce poème de Chénier !

    RépondreSupprimer
  3. Je te souhaite, en retard malheureusement, un joyeux anniversaire :)

    RépondreSupprimer
  4. Merci pour vos messages. Et je reparlerai de Chénier sans prétexte, promis !

    RépondreSupprimer
  5. C'est un beau poème nathalie. bon anni à toi
    nathalie

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont libres mais ça empêche pas chacun d'être responsable de ce qu'il/elle écrit (ou, comme le dit une amie, "Ce n'est pas une raison pour faire les cons").