La vraie vie, la vie enfin découverte et éclaircie, la seule vie par conséquent réellement vécue, c'est la littérature.



mercredi 29 juin 2011

À taaaaable !

Parce que personne n’a encore osé… une recette de cuisine que je m’engage à essayer si on m’amène le premier ingrédient :

La panse de brebis farcie

Recette pour 8 personnes
1 panse de brebis
Les abats de la brebis : cœur, foie, rognons
250 g d’épaule d’agneau désossée
150 g de flocons d’avoine
2 oignons
15 cl de bouillon de bœuf dégraissé
100 g de graisse de bœuf, appelée blanc de bœuf (ou de saindoux)
Piment de Cayenne
Sel, poivre


Rincez abondamment la panse de brebis dans l’eau froide puis faites-la tremper toute une nuit. Au matin, retournez-la et séchez-la bien.
Faites cuire les abats et l’épaule d’agneau dans un grand volume d’eau salée bouillante pendant 15 minutes. Laissez-les refroidir et coupez-les en petits morceaux.
Dans une poêle, torréfiez les flocons d’avoine 5 minutes à feu vif en remuant régulièrement.
Hachez les oignons grossièrement.
Mixez ensemble les viandes, les oignons et les flocons d’avoine torréfiés avec la graisse. Assaisonnez de sel, de poivre et d’une pointe de piment de Cayenne.
Garnissez la panse de brebis de cette farce. Cousez fermement la panse avec de la ficelle de cuisine en veillant à bien enlever toutes les poches d’air.
Plongez la panse farcie dans une casserole d’eau bouillante salée et laissez-la cuire pendant 3 heures.
Servez le haggis ouvert avec les neeps and tatties (navets et pommes de terre, souvent en purée). Pour faire passer (surtout pour la cuisinière qui l’aura bien mérité, merci) : du whisky !

Extrait de : Julie Schwob, God save the cook, Paris, Mango, 2011, un de mes cadeaux d’anniversaire.

À déguster le 25 janvier en l’honneur du poète Robert Burns (né le 25 janvier 1759) célèbre pour son Adresse to the haggis, soit une ode au haggis que vous pouvez trouver en français ici. Par ailleurs Wikipedia m’apprend qu’il existe des compétitions de lancer de haggis… ? Enfin, la video du sketch de Jacques Bodoin, irrésistible (mes parents en ont souvent écouté le 33 tours il y a un certain temps) :


Hum, bon appétit Lou et Cryssilda !

8 commentaires:

  1. J'en ai mangé plusieurs fois mais à vrai dire c'est plus par principe, parce que c'est écossais, que parce que j'aime vraiment ça...

    RépondreSupprimer
  2. Très drôle, l'extrait! Comme Lou, j'en mange par principe. Je connais un type qui adore. S'il en a sur le menu, il en prend. Et s'il y a des variations, il les prends, comme une haggis pie!

    RépondreSupprimer
  3. Oui, c'est le genre de plat mythique, qui est mangé presque plus souvent par les touristes/voyageurs/curieux que par les écossais eux-mêmes. Mais c'est bien s'il existe des fans...

    RépondreSupprimer
  4. Très sympa l'extrait, ça fait partie que j'ai étrangement toujours voulu tester. Bon courage pour trouver une panse de brebis ;)

    RépondreSupprimer
  5. Je ne compte pas croiser une panse tout de suite (enfin, je serais bien embêtée si on m'en amenait une !).

    RépondreSupprimer
  6. Quoi ? Jouer avec de la nourriture ? Quelle honte...

    RépondreSupprimer
  7. J'avais vu un doc sur la 5 avec un "faiseur" de haggis, ça n'avait pas l'air si difficile que cela, sauf que moi je rajouterai des petits ingrédients épicés à la farce pour qu'elle ait plus de saveur et de finesse ! Bon , maintenant, il faut demander à son boucher de préparer la panse ! Boulot et pas même la consolation d'un whisky pour moi, je déteste !! (mais j'aime autre chose, hé hé, pas bégueule non plus hein ?!!^^)

    RépondreSupprimer
  8. Je me vois pas bien demander à mon boucher, il se moquerait de moi, j'en entendrais parler pendant des années.

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont libres mais ça empêche pas chacun d'être responsable de ce qu'il/elle écrit (ou, comme le dit une amie, "Ce n'est pas une raison pour faire les cons").