La vraie vie, la vie enfin découverte et éclaircie, la seule vie par conséquent réellement vécue, c'est la littérature.



lundi 17 octobre 2011

Par les breloques d'Hercule...

Vous connaissez mon amour des pièces de Racine (un billet sur Phèdre et un autre sur Andromaque). Il fait partie de ces auteurs à propos duquel je ne peux m'empêcher de penser : quand même, j'ai de la chance de pouvoir le lire dans ma langue maternelle (et il rejoint Proust dans ce petit Panthéon). Comme la culture française est inépuisable, je vous propose aujourd'hui une relecture du Phèdre  de Racine par Pierre Dac.
Cliquez sur CE LIEN et lancez bien fort la bande audio de façon à ce que la vie du lundi matin au bureau soit plus légère. Ne soyez pas égoïstes et partagez !

Mille mercis à Chloé d'avoir fait resurgir ce petit chef-d'oeuvre.



Brassaï, Pierre Dac devant son micro, 1935, Collection particulière, image RMN.

6 commentaires:

  1. Rôô, merci pour ce truc croustillant et salé, succulent !
    Bonne soirée :-D !

    RépondreSupprimer
  2. De rien Grillon ! C'est un plaisir de partager ce truc succulent.

    RépondreSupprimer
  3. excellent !!! Je m'en vais partager ça de ce pas sur fb :)

    RépondreSupprimer
  4. Bien Aymeline, je l'ai découvert sur le mur FB d'une amie... donc... lâche-toi !

    RépondreSupprimer
  5. C'est truculent et bien que pas fan de Racine (je le fus !) je me suis régalée ! Merci à toi de ce partage !

    RépondreSupprimer
  6. Comment ça, pas fan de Racine ? Mais c'est scandaleux ! (... on plaisante bien sûr)

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont libres mais ça empêche pas chacun d'être responsable de ce qu'il/elle écrit (ou, comme le dit une amie, "Ce n'est pas une raison pour faire les cons").