La vraie vie, la vie enfin découverte et éclaircie, la seule vie par conséquent réellement vécue, c'est la littérature.



mercredi 14 décembre 2011

Avec un tambour, faire sa tambouille


Maron Bouillie et Pascal Ayerbe, Les Gribouillis, Pantin, Éditions Le Merle Moqueur, 2011.

Un livre pour enfant testé sur moi-même un jour de fièvre… un livre-disque pour être exacte.

D’abord un mot du livre… magnifique. Je ne sais pas si c’est dû à mon âge ou à mes parents mais je n’ai pas eu d’aussi beaux livres étant petite, moi. Ici les pages sont pleines de bonshommes fabriqués avec les trucs et machins les plus divers (outils, objets de la cuisine et de la vie courante). J’aime bien ça, ces créations à partir du quotidien. Je trouve que cela fait travailler l’imaginaire et amuse la moindre activité. Le bonhomme en râpe à fromage possède un cheval en assiette, est suivi d’un petit chien en moule à gâteau, se promène dans une forêt de passoires… le tout est inventif et coloré. Je suis complètement en accord avec ces personnages qui se baladent de page en page et nous invitent, petits et grands, à en faire autant (d’ailleurs j’ai un bonhomme de Noël en yaourt confectionné par ma maman). Quelques mots se glissent dans les espaces : des exclamations, des onomatopées, des clings et des clangs.


Le disque (trois quarts d’heure) comporte des morceaux constitués de voix d’enfants, de bruits divers que l’on imagine obtenus dans une cuisine et avec un clavier. C’est délicat, bien fait et s’écoute agréablement.

Ensuite, c’est au parent imaginatif de prendre son enfant, le livre et le disque, et d’en faire quelque chose. On imagine bien une comptine autour du p’tit vélo par exemple ou des jeux autour des rythmes. Moi je manque d’imagination et d’enfant, il faut bien le dire. Je pense que c’est un très bon livre si le parent a l’esprit joueur et est capable de proposer des mimes et jeu à l’enfant, ou, encore mieux, s’il ou elle est instit. Pour être franche, c’est très beau mais je pense qu’un enfant peut totalement passer à côté s’il n’est pas guidé. J’ai songé que c’était un livre parfait pour une classe d'une école maternelle.

Vous pouvez écouter le disque et regarder quelques pages sur le site de l'éditeur (et l'illustration ci-dessus en provient).


Ouvrage chroniqué dans le cadre de l'opération Masse critique de Babelio (merci pour cet envoi).

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Les commentaires sont libres mais ça empêche pas chacun d'être responsable de ce qu'il/elle écrit (ou, comme le dit une amie, "Ce n'est pas une raison pour faire les cons").