La vraie vie, la vie enfin découverte et éclaircie, la seule vie par conséquent réellement vécue, c'est la littérature.



lundi 17 janvier 2011

En remontant le Mississippi

J’ai découvert Mark Twain assez tard, disais-je. Mais quand j’étais petite, j’ai lu et relu En remontant le Mississippi, un volume des aventures de Lucky Luke (1961). 

Un hommage à Twain magistral et très drôle. Deux capitaines décident de faire la course sur le Mississippi avec leur bateaux. Dans l’intervalle, tous les coups sont permis entre les concurrents. Ce que j’aimais particulièrement, c’était le pilote, Ned, et son fidèle verseur de café, Sam. On y retrouve tout l’univers de Twain, façon cow-boy, avec revolver, joueur de pocker, alligators, etc.

Je crois que j’ai un faible pour les fleuves à bancs de sable (souvenirs de Touraine sans doute).

-       Le Mississippi est drôlement capricieux… je l’ai vu une fois monter et descendre de niveau si rapidement que les poissons sont restés un moment en l’air avant de retomber se fracasser le crâne sur le lit desséché du fleuve !
-       Café, boss ? Après une histoire comme celle-là, vous devez avoir soif !

3 commentaires:

Les commentaires sont libres mais ça empêche pas chacun d'être responsable de ce qu'il/elle écrit (ou, comme le dit une amie, "Ce n'est pas une raison pour faire les cons").