La vraie vie, la vie enfin découverte et éclaircie, la seule vie par conséquent réellement vécue, c'est la littérature.



dimanche 8 avril 2012

Les humeurs du samedi-manche 8


Petite humeur du dimanche tardif pour vous donner des nouvelles. Cette semaine, j'ai fêté mon anniversaire. Un prétexte de plus pour faire des gâteaux, je vous promets de bientôt faire un article "moelleux" dans le cadre du challenge de Syl. Les livres gourmands.
Ma mère m'a envoyé - entre autres choses - des graines pour fleurs et des plants de myosotis, à venir des fenêtres fleuries.


Et j'ai pu visiter le musée de la Révolution française de Vizille, que je vous conseille vraiment si vous êtes dans la région, vous y verrez des objets aussi étranges que ça :


Je vous promets à venir un billet sur Thomas Pynchon et un autre sur le Japon...

7 commentaires:

  1. Joyeux anniversaire Nathalie, avec retard, pardon, j'ai oublié ce grand jour !J'adore les myosotis, qui devraient normalement m'obliger à ne rien oublier, ils poussent de manière sauvage dans mon jardin, il y en a partout, et ils se sont installés dans des jardinières que j'avais abandonnées, c'est ravissant ! Bon lundi de Pâques !

    RépondreSupprimer
  2. Joyeux anniversaire! J'adore les moelleux! Je suis incapable d'y résister!

    RépondreSupprimer
  3. bon anniversaire !

    (moi, c'est bientôt)

    RépondreSupprimer
  4. Merci les filles !
    Ma mère cultive les myosotis comme toi Grillon : au hasard de l'herbe ! elle m'en a envoyé et j'en ai redistribué aussi.

    RépondreSupprimer
  5. Dimanche était mon anniversaire, en plus le dimanche de Pacques! J'ai été conçu pendant la libération de Paris. Dans cette euphorie de liberté retrouvé, youpi badaboum et 9 mois plus tard me voilà pointant mon nez à la fenêtre du monde. C'était ....attends voir... tiens eh bien le jour de mon anniversaire ! Oui c'est ça !

    RépondreSupprimer
  6. Erratum : lire : "Liberté retrouvée" avec un "e"

    RépondreSupprimer
  7. Bon anniversaire en retard Jeanmi ! c'est une chance d'avoir une belle histoire de naissance comme ça !

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont libres mais ça empêche pas chacun d'être responsable de ce qu'il/elle écrit (ou, comme le dit une amie, "Ce n'est pas une raison pour faire les cons").