La vraie vie, la vie enfin découverte et éclaircie, la seule vie par conséquent réellement vécue, c'est la littérature.



samedi 14 juillet 2012

La Finlande : "Oh, un lac !"


Bonjour
Je suis donc revenue de Finlande (16h de voyage mercredi !).
C’étaient de très belles vacances, une vraie réussite. J’ai rejoint à Helsinki l’amie Marie-Neige (alias le Troll farceur). On se sent un peu chez nous là-bas, on loue un appart, on va au marché, à la supérette, on a nos habitudes au sauna… 

Notre sauna. M&M
Helsinki est une belle ville, à la fois de petite taille mais aménagée avec beaucoup d’espaces. Des rues larges, avec des trottoirs immenses, des automobilistes tout calmes. L’année dernière nous avions découvert les cerises finlandaises, cette année, parties un mois plus tôt, ce furent les fraises, délicieuses !
les fraises des bois - M&M
Au bout de quelques jours nous avons pris le bateau la nuit* pour atteindre Saint-Pétersbourg au matin. Nous avons passé deux jours en Russie, un séjour en forme d’apéritif découverte. On n’a pas cessé de lancer des « ouah, c’est trop beau » et le musée de l’Ermitage nous a occupées… euh… 6-7 heures… (oui, on a fait toutes les deux de l’histoire de l’art, c’est une calamité).

La Neva et Saint-Pétersbourg. M&M
Puis on a repris le train pour la Finlande. Bonne nouvelle (à comparer avec l’Eurostar) on peut bondir dans le wagon une minute avant le départ, les contrôles d’identité se font à bord. Il vous suffit de courir à fond de train en plein soleil en traînant votre valise et en sachant lire « Helsinki » en cyrillique.

Le premier jour du voyage, on photographiait tous les
lacs. Après on a compris qu'il y en avait beaucoup.
M&M
Nous sommes descendues au milieu de nulle part, dans une gare où un train chargé de troncs de bouleaux attendait de partir. Après deux bus, nous sommes enfin arrivés dans l’endroit idyllique où nous avons achevé notre séjour. En Carélie du Sud, dans un gîte en forêt, au bord d’un lac. C’était formidable de dépaysement. Petits déjeuners royaux, balades en forêt, baignades dans le lac. Tant de calme…

ouiii... M&M
La nuit… une façon de parler. En ce moment, il ne fait pas nuit en Finlande. Le soleil baisse doucement à l’horizon à partir de 21-22h mais il ne descend pas assez pour qu’il puisse faire nuit noire. Simplement à un moment on passe au gris, à cause de l’absence de soleil (et non pas à cause de nuages), et puis il fait à nouveau jour. C’est le moment pour faire une cure de soleil, d’ailleurs je me suis pris un coup de chaud à Saint-Pétersbourg. En plus, les rayons du soleil ne nous parviennent pas selon le même axe. La lumière du soleil est très blanche, presque violente, d’une clarté difficile à supporter, même le soir, même avec les lunettes de soleil. Je vous rassure, amis parisiens, on a eu aussi un peu de pluie.

15 commentaires:

  1. L'aventure ! J'aime bien le passage où vous êtes seules face à des panneaux écrits en cyrillique !!!

    RépondreSupprimer
  2. vous avez fait un très beau voyage :)

    RépondreSupprimer
  3. Syl. Cet instant a duré moins d'une seconde, en pleine course vers le train !
    Aymeline : en effet, c'était superbe.

    RépondreSupprimer
  4. Merci de partager tes photos avec nous, c'est magnifique ! Bon weekend.

    RépondreSupprimer
  5. bonjour et merciii Nath pour ce joli récit ... ça donne envie de visiter la Finlande ...
    Evelyne

    RépondreSupprimer
  6. Tu as mis 16 heures pour rentrer ??? C'est presque autant que pour aller en Nouvelle-Calédonie qui est à 22 000 kilomètres de la France !!!^^ Tu étais à dos d'escargot ?? Ha ! J'aurais aimé voir ta tête au Musée de l'Ermitage !^^ Un bien beau voyage et tu nous en a fait profiter, merci à toi !!! :D

    RépondreSupprimer
  7. Cath : c'est un plaisir pour moi de regarder mes photos.
    Aspho : oui 16h. 5 de bus le matin pour traverser la Finlande d'Est en Ouest (on était vraiment dans un trou) puis 2 avions (avec temps d'attente, transfert) pour arriver à Marseille, et encore un bus pour être à la maison. C'était une journée très étrange, tout en contraste.

    RépondreSupprimer
  8. Tu y retourneras une troisième fois ?
    Stella Mbo.

    RépondreSupprimer
  9. Peut-être mais pas tout de suite. Il y a d'autres pays à voir. Mais dans quelques années, pourquoi pas.

    RépondreSupprimer
  10. C'était superbe du début à la fin.

    RépondreSupprimer
  11. Le titre de cet article m'a fait sourire... Les parents de mon Ours possèdent un "mökki" (chalet d'été) en Savo du Sud, la région où il y a le plus de lacs de la Finlande - ce n'est pas peu dire. Au début quand on y allait en voiture, à chaque fois que je voyais un bout de lac je disais "oh, un lac !". Comme pendant la dernière heure de trajet la route ne fait que serpenter entre les lacs, c'est devenu une sorte de petite chanson que je répète encore de temps en temps quand on y va. Je me suis dit qu'un jour je compterais les bouts de lac (en fait, c'est toujours le même lac Saimaa qui est énorme et très déchiqueté)... Cette impression de se zigzager entre ces superbes étendues d'eau qui prennent la couleur du ciel ne cesse pas de m'émerveiller !

    RépondreSupprimer
  12. C'est exactement ça. Au début on sortait l'appareil photo à chaque vue d'une étendue d'eau. Puis on a compris que c'était toujours le même lac et qu'on était cerné ! Pas de terre ferme ou d'île, tout se mélange un peu.
    Merci de ton passage.

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont libres mais ça empêche pas chacun d'être responsable de ce qu'il/elle écrit (ou, comme le dit une amie, "Ce n'est pas une raison pour faire les cons").