La vraie vie, la vie enfin découverte et éclaircie, la seule vie par conséquent réellement vécue, c'est la littérature.



mardi 4 décembre 2012

T’ai perdue. Tjrs dans musée. Se retrouver.


David Prudhomme, La Traversée du Louvre, Paris, Futuropolis et Louvre éditions, 2012.

J’ai découvert cet album grâce à Marie et je suis à mon tour charmée (mais quiconque aime se promener au Louvre le sera). Si l’histoire n’a pas grande importance – elle consiste en une déambulation sans but dans le grand musée – elle est le support de magnifiques images. Il s’agit de dessins aquarellés, laissés inachevés, volontiers schématiques, très clairs. Prudhomme dessine les œuvres, l’architecture, la boutique, le métro et surtout les visiteurs. Ils prennent des photos, miment les œuvres, sont concentrés dans le cabinet des dessins, s’endorment, téléphonent… Si les pratiques touristiques sont habituellement montrés comme l'essence de la vulgarité (voir les photographies de Martin Parr) j’ai aimé ici qu’il leur confère une certaine beauté par le regard sensible et attentif du dessinateur. C’est l’amour des humains et de l’art qui respire ici. Il existe une drôle d’interaction entre les œuvres et les visiteurs, les jeux de regard et les expressions sont ambiguës et mystérieuses…

Se perdre dans un immense paysage de fusain

Photos et portraits

Le Kouros est hilare...

Statuettes égyptiennes magnifiées
par une plongée dans la vitrine



6 commentaires:

  1. Et dire que je ne l'ai toujours pas lu...
    Contente de t'avoir inspirée en tout cas.

    RépondreSupprimer
  2. Ce n'est pas vrai ? J'avais lu ton article à propos de l'expo au Louvre et je croyais que tu l'avais lu ! Bon tu connais le meilleur de l'album : les dessins.
    Je compte acheter le Bilal sur le Louvre aussi pour continuer sur cette veine.

    RépondreSupprimer
  3. Il n'y a que toi pour nous transcender une déambulation égarée dans un musée !!! Ca m'a l'air pas mal mais je ne vais pas à la biblio avant ...hou, longtemps, donc je note pour ne pas oublier !

    RépondreSupprimer
  4. Les kouros ont toujours un sourire étrange de toute façon :D
    pas mal du tout ! je retiens cet album :)

    RépondreSupprimer
  5. Ca me fait rire ! Mes expressions doivent être aussi terribles !!! En janvier, je vais voir Dali.

    RépondreSupprimer
  6. Aspho : Je ne sais pas si beaucoup de bibli l'ont. Il serait plus petit, je te l'enverrai.
    Arieste : Le kouros apparaît sur plusieurs images et son sourire est tout de même... perturbant.
    Syl. AH, moi, en janvier, j'attaquerai Hopper !

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont libres mais ça empêche pas chacun d'être responsable de ce qu'il/elle écrit (ou, comme le dit une amie, "Ce n'est pas une raison pour faire les cons").