La vraie vie, la vie enfin découverte et éclaircie, la seule vie par conséquent réellement vécue, c'est la littérature.



samedi 6 juillet 2013

(Vraie) humeur du samedi



J’aurais pu encore parler de peinture (ou de cuisine), j’en ai sous le coude mais exceptionnellement, j’avais envie de donner vraiment des nouvelles. Où j’en suis ? Et bien, toujours nulle part, à envoyer des CV et à clamer « ô combien je suis motivée, j’ai un loyer à payer merci, le RSA me guette ». Pas facile de tenir le cap du moral, la barre sur l’horizon pour avancer, mais je tiens bon ! (et ne me donnez pas comme conseil de « passer les concours de l’enseignement », je déteste les gosses et les ados).
Bref, heureusement il y a les livres… Deux titres ont rejoint ma bibliothèque pour leur plus grand bonheur :
Howard Frank Mosher, Québec Bill Bonhomme, roman américain et non québécois, mais frôlant la frontière
Sofi Oksanen, Quand les colombes disparurent, en réalité le premier roman de l’auteur même s’il vient juste d’être traduit
Quant au challenge Destination PAL de Lili, j’en suis à un abandon et 3 titres lus. Je le sens bien, vous dis-je, même si les billets seront plus lents à venir (et le programme de lecture).


Les photographies sont celles d’une ballade réalisée cette semaine en Isère en compagnie du cher Moustachu, dans le massif de la Chartreuse (non je n’ai pas visité les caves). Au départ, de belles vaches. Au milieu, de la forêt avec de grands et beaux arbres. À la fin de la ballade, un alpage fleuri. Nous ne sommes pas allés au sommet parce que ça tapait fort quand même !
Bon week-end à toutes et à tous !

8 commentaires:

  1. Toi aussi on te donne ce conseil sur l'enseignement^^ A chaque fois, je réponds que je finirais par tuer des élèves ;)Bon courage pour ton challenge et bon vidage de PAL !!!

    RépondreSupprimer
  2. Le pire c'est pour ceux pour qui "ça n'empêche pas..." Mais ??????? !!!!
    Je n'ai pas trop besoin de courage pour le challenge, ça va aller tout seul. Merci !

    RépondreSupprimer
  3. Moi je te souhaite du courage pour le boulot, car avec tes "compétences", être obligé de faire de "l'alimentaire" n'est jamais facile non plus !!! Mais je plussoie pour le gosses et les ados, je les aime bien (isolés, pas en bande) mais de là à tenir tête à une classe et entendre les cris de préau toute la journée, c'est autre chose... Bises♥

    RépondreSupprimer
  4. Mais c'est que là, je ne fais même pas de l'alimentaire... tous les trucs bénévoles que je fais marchent super bien mais voilà...
    Bon dimanche !

    RépondreSupprimer
  5. j'avais droit aussi à l'enseignement....

    maintenant, non !

    RépondreSupprimer
  6. Vraiment pas évident !
    Bon, sinon, tes photos sont belles ! et vive les livres !
    Bonne semaine Nathalie

    RépondreSupprimer
  7. Tu as raison : heureusement, il y a les livres quand le moral est en berne.

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont libres mais ça empêche pas chacun d'être responsable de ce qu'il/elle écrit (ou, comme le dit une amie, "Ce n'est pas une raison pour faire les cons").