La vraie vie, la vie enfin découverte et éclaircie, la seule vie par conséquent réellement vécue, c'est la littérature.



samedi 5 octobre 2013

Humeur à Carrare


À la suite de la lecture de Pietra viva, roman de Léonor de Récondo, j’ai farfouillé dans la base RMN et j’en ai extrait ces photographies sur l’extraction du marbre à Carrare.

Carrare c’est une petite ville de Toscane, où les montagnes sont blanches, blanches et lumineuses.


Lorsqu’il arrive à la carrière ce jour-là, il est parmi les premiers. Le soleil se lève à peine. La lumière dorée de septembre embrase la végétation et les parois de marbre découpées. L’endroit est sublime. L’harmonie de ses proportions est ici naturelle. S’il doit concevoir un jour une église, il puisera son inspiration directement ici, au sein de cette carrière où la nature élève la pierre avec tant de grâce. Extrait de Pietra Viva


Au temps de Michel-Ange, pour extraire le marbre il fallait introduire dans les failles des coins de bois, les arroser d’eau de façon à les faire gonfler jusqu’à ce que le bloc explose. C’était très dangereux et de nombreux carriers sont morts écrasés par les blocs de marbre. 



Ensuite, le bloc devait être équarri à la main, bardé de bois et transporté par de longs convois de bœufs, jusqu’à la côte. Le bloc prenait ensuite le bateau jusqu’à Rome.



De petites vaches grises aux grands yeux et aux immenses cornes (on a pu en voir à Marseille en juin).


Cette photo date des environs de 1900 et montre un bloc de marbre tiré par une locomotive à vapeur dans les rues de Carrare.


Celle-ci montre un atelier en Ligurie où les ouvriers sculptent les éléments basiques de l'ornementation : colonnes cannelées et chapiteaux.


Cette dernière photo est de 1992. Les techniques se sont modernisées mais la montagne est toujours blanche.
Photographies anonymes, de Valenti, de Georges Tatge et de Corsini, conservée au Museo di Storia della Fotografia Fratelli Alinari de Florence. Images RMN.

8 commentaires:

  1. superbe série de photos qui me replongent dans cette belle lecture, merci!

    RépondreSupprimer
  2. Je vais très bientôt lire "Pietra Viva" : hâte !

    RépondreSupprimer
  3. jolie visite dans le temps! J'y suis allée "en vrai". Cela me donne vraiment envie de lire Pietra viva

    RépondreSupprimer
  4. chouette reportage photo, j'ai un ami qui est né là et quand il parle de Carrare il a des sanglots dans la voix

    RépondreSupprimer
  5. Quel enthousiasme ! Je n'y suis jamais allée, mais j'aimerais beaucoup. C'est un endroit mythique, qui a l'air magique. L'union des forces de la nature et de l'homme.

    RépondreSupprimer
  6. Le marbre de Carrare fleurit dans les cités italiennes.

    RépondreSupprimer
  7. C'est vrai que dans les romans on lit souvent des allusions à ce marbre de Carrare.

    RépondreSupprimer
  8. Tietie et Anis : oui, il orne tout le pays, c'est une carrière que les Romains exploitaient déjà.

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont libres mais ça empêche pas chacun d'être responsable de ce qu'il/elle écrit (ou, comme le dit une amie, "Ce n'est pas une raison pour faire les cons").