La vraie vie, la vie enfin découverte et éclaircie, la seule vie par conséquent réellement vécue, c'est la littérature.



dimanche 27 octobre 2013

Humeur de faïence




À Marseille, les journalistes du monde entier se sont précipités au Mucem (et ils ont bien raison) mais ils ont peut-être oublié le Musée de la faïence qui a ouvert lui aussi en juin. C’est un tort. Le musée est superbe : musée de la mode, de la faïence et plus généralement des arts décoratifs, installé dans une riche bastide, ayant conservé une partie de ses décors des XVIIe et XVIIIe siècle, dans un parc, près des grandes plages du Sud de la ville.
Extraits de visite.



Des toiles peintes de Philippe Rey (XVIIIe siècle) créant un décor de marines pour la salle à manger, s'insérant dans les boiseries adaptées. Le musée conserve aussi un grand papier peint de la même époque représentant les montagnes suisses, absolument magnifique.



Faïence marseillaise du XVIIIe siècle, provenant de la fabrique de la Veuve Perrin (les femmes d'affaires ne sont pas une nouveauté).


Un énorme vase créé par Rochegrosse en 1895. C'est une grosse chose difficile à prendre en photo mais c'est fort dommage. Le vase glorifie la guerre et les guerriers virils. Ses ornements sont... charmants.

Images M&M

4 commentaires:

  1. Le musée de la faience me tente bien plus que le Mucem.

    RépondreSupprimer
  2. Ce n'est pas pareil, mais les deux sont à voir. D'ailleurs il faut que je fasse une séance photo au Mucem.

    RépondreSupprimer
  3. Il n'y en avait donc pas d'autres en France ?

    RépondreSupprimer
  4. Si, il y en a un à Limoges ou à Sèvres par exemple.

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont libres mais ça empêche pas chacun d'être responsable de ce qu'il/elle écrit (ou, comme le dit une amie, "Ce n'est pas une raison pour faire les cons").