La vraie vie, la vie enfin découverte et éclaircie, la seule vie par conséquent réellement vécue, c'est la littérature.



dimanche 13 juillet 2014

Humeur épineuse


Le tireur d’épine représente un jeune garçon assis, se retirant une épine du pied. Ce thème connaît de nombreuses reproductions, variations, etc. Si vous furetez au rayon peintures anciennes d’un musée, vous risquez fort de voir ce motif dans un arrière-plan de paysage !


Le Musée du Capitole conserve un bronze (d’après un modèle hellénistique) très connu. Les lèvres étaient en cuivre rouge et les yeux en marbre ou en ivoire (souvenez-vous, les couleurs !). Lors de notre visite, chance, se tenait une exposition sur le spinario. D’où cette série.



L'exemplaire du Capitole en bronze.


 Celui-ci, en marbre, est à Londres, au British Museum. Sur cette page de l'Université de Lyon, on vous parle des versions de Matisse.
En voici deux autres, trouvés sur le site de la RMN :


Une Tireuse d'épine en ivoire (17e siècle) et une Épine au pied en terre par Jean-Baptiste Carpeaux en 1860 (Musée du Louvre et Musée d'Orsay).

Photos M&M et MNG.

2 commentaires:

  1. Il y a des motifs artistiques qui me fascinent, celui-ci en est un.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ces motifs d'une personne complètement absorbée par un motif minuscule sont toujours fascinant pour un spectateur, on a envie d'y mettre le nez.

      Supprimer

Les commentaires sont libres mais ça empêche pas chacun d'être responsable de ce qu'il/elle écrit (ou, comme le dit une amie, "Ce n'est pas une raison pour faire les cons").