La vraie vie, la vie enfin découverte et éclaircie, la seule vie par conséquent réellement vécue, c'est la littérature.



dimanche 30 novembre 2014

Humeur de charlotte


Ma grand-mère, en bonne paysanne des Trente glorieuses – il n’y a pas que dans les villes que beaucoup de choses ont changé à cette époque – était une adepte de Tupperware. On s’est beaucoup moqué d’elle et des montagnes de bols en plastique tous les plus intelligents les uns que les autres. Et quand j’étais petite, j’ai eu une dînette Tupperware (yeah !).
Ma grand-mère est morte en janvier de l’année dernière et j’ai été heureuse de récupérer le moule àcharlotte Tupperware. Après avoir cueilli et congelé les groseilles de son potager, il a bien fallu que je passe à l’action. Et après de valeureux efforts, je ne suis pas mécontente de moi !*

Les gourmandises 19/20 (ou 20 /20, on s’y perd) : charlotte aux groseilles

Ne maîtrisant absolument pas l’emploi de la gélatine, je me suis inspirée de cette recette, où la quantité de fruits est indiquée en bols – très pratique. Moi j’avais une grande boîte en plastique pleine de groseilles, manifestement c’était un peu trop.

Tout d’abord, il faut bien mixer les fruits et filtrer la purée obtenue au chinois pour enlever toutes les graines. C’est le gélifiant naturel des fruits qui permettra à la préparation de prendre.
Une fois que vous avez un bon tiers de bol de coulis, ajoutez 6 petits suisses, 3 cuillères à soupe de fromage blanc et 100 g de sucre. Il faut bien mélanger. Moi, j’avais plus de jus et seulement 5 petits suisses, c’était très – trop – liquide. J’en ai mis partout, mais cela n’influe pas sur la réussite du gâteau.
Dans une assiette creuse, mélangez 4 ou 5 cuillères à soupe de coulis, du rhum remplacé par du jus d’orange (je vous conseille le piquant de l’orange dans ce dessert très sucré), 2 cuillères à soupe d’eau et 3 cuillères à soupe de sucre.
Trempez dans l’assiette les biscuits à la cuillère et tapissez soigneusement le fond de votre moule à charlotte. Moi, je me suis trompée, j’avais des boudoirs (différence expliquée ici)

Le boudoir est plus mince et je me suis bien enquiquinée pour recouvrir entièrement les côtés et le fond du moule. La recette que je suis indique un truc pour faciliter le démoulage, mais si vous avez un vrai moule Tupperware, ce n’est pas la peine d’en tenir compte.

Ensuite versez la préparation dans le moule. C’est là où j’ai failli repeindre la cuisine en rose. Les morceaux de boudoirs ne restaient pas en place et remontaient à la surface, la préparation était trop liquide et pfff…. J’ai bien cru que la charlotte était fichue.
Enfin, tentez de maintenir les biscuits en place, versez la préparation. Ajoutez les derniers biscuits en haut, à la surface. Et fermez le moule. Là encore, la recette vous parle d’assiette et de poids, si vous avez Tupperware, mettez directement au frigo et nettoyez la cuisine.

C'était booon !
Le lendemain… Moment de magie. Vous sortez le truc du frigo, vous enlevez le couvercle, retournez le moule sur une assiette plate. On enlève l’autre petit couvercle et là, pfiouu, la charlotte se démoule toute seule et vous constatez que la charlotte est réussie (et là vous appelez votre mère pour dire du bien de Tupperware). Je vous conseille de placer la chose une demi-heure au congélateur, car c’est extrêmement mou et le service est un peu ardu.

Comme vous le constatez, je ne me suis pas occupée de la décoration. Mais nappage de chocolat, coulis de fruit, chantilly et autres sont les bienvenus.


* En dépit des apparences, cet article n’est pas du tout sponsorisé.

2 commentaires:

  1. Charmant billet plein d'humour ! Le Tupperware, une valeur sûre !
    j'aime bien la couleur du glaçage rose girly.
    Lien pris Nath et moi j'ai au compteur 20 billets avec celui-ci.
    Félicitations !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui le jus de groseille a donné un beau rose ! Quant au glaçage, c'est simplement du jus trop liquide qui coule partout.
      En fait nous n'avons pas compté de la même façon les billets courgette, où j'ai fait un seul billet avec plusieurs recettes dedans. J'essaierai quand même de faire un billet supplémentaire avant la fin de l'année.

      Supprimer

Les commentaires sont libres mais ça empêche pas chacun d'être responsable de ce qu'il/elle écrit (ou, comme le dit une amie, "Ce n'est pas une raison pour faire les cons").