La vraie vie, la vie enfin découverte et éclaircie, la seule vie par conséquent réellement vécue, c'est la littérature.



samedi 22 novembre 2014

Humeur oxfordienne


Attention piège !
J’en ai déjà parlé ici, mais cet été j’ai passé quelques jours à Oxford. Ce sera le prétexte de trois ou quatre billets avec photos.
Pourquoi Oxford ? J’avais envie de vert et de fraîcheur (c’est exotique pour les Marseillais), d’Angleterre, mais pas de grande ville, et Oxford fut parfait sur tous ces points. La ville n’est pas très grande, elle est entourée d’usines, mais son centre rassemble surtout un nombre impressionnant de colleges. Le college, cette institution si anglaise, université d’excellence, internat, cultivant le sport et l’esprit, rappelant vaguement le couvent. C’est toute une atmosphère à découvrir. Les colleges d’Oxford se visitent. J’ai vraiment apprécié de découvrir ces lieux et ces modes de fonctionnement si différents des nôtres.

Balliol college : le bâtiment au fond du jardin n'est pas une chapelle, mais le réfectoire !


Et voici le réfectoire en question, appelé Hall. Celui-ci est du XIXe siècle et est décoré, comme dans tous les collèges, des portraits des illustres anciens élèves (Prix Nobel de sciences, premiers ministres...).

Tout en brique, le Klebe collège que je n'ai pas pu visiter.


Tout le génie de l'Angleterre dans le breakfast.


 Au marché, un magasin fabriquait ce genre de gâteaux.

Par ailleurs, la liste des anciens élèves et enseignants comprend un certain nombre de noms très connus : JRR Tolkien, Lewis Carroll, Hugh Grant, T. E. Lawrence, Terry Jones... et tout ce que le pays compte de scientifiques et de premiers ministres. Pour un certain nombre de visiteurs, il y a aussi un certain Harry Potter qui est passé par là. J’ai un sentiment ambivalent par rapport au sorcier : j’ai beaucoup aimé lire la saga, sans réaliser à quel point cet univers était étroitement implanté dans la culture anglaise et effectivement je pense que la visite d’Oxford permet de porter un regard différent sur cette lecture. En revanche, beaucoup de touristes réduisent toute l’histoire d’Oxford à une scène de tournage de tel épisode d’un film et c’est un peu énervant.
Attention, ville de science !
Sur le plan de la verdure, je n’ai pas été déçue. Le commandant de bord de l’avion nous a annoncé en arrivant à Heathrow « the weather is not so bad », ce qui voulait dire qu’il faisait 15 degrés sans presque de pluie. Oxford est verdoyante et est parcourue par des canaux et une rivière qui n’est rien moins que la Tamise appelée ici Isis. Canards, oies, écureuils, héron, vaches, chevaux… et des jeunes gens faisant de l’aviron tous les matins. 


Oxford possède plusieurs églises anciennes, entourées de leur petit cimetière. Je vous recommande celle de Saint-Gilles où les paroissiens ont fait des canevas et où le bénévole qui entretient et accueille parle français et donne des conseils de visite. 


À quelque distance d’Oxford se dresse Bleinheim palace, gros château manquant de charme, construit par le comte de Marlborough (celui de la chanson Marlbrough s'en va-t-en guerre), qui venait de vaincre les armées de Louis XIV. Il a voulu faire un petit Versailles, d’où l’aspect mastoc. Mais le jardin est agréable. Et Churchill, descendant direct du comte, y est né.


Dans les semaines, à venir, des collèges et une bibliothèque. Et une relecture d'Alice au pays des merveilles et d'un volume des enquêtes de l'inspecteur Morse de Colin Dexter.

8 commentaires:

  1. Réponses
    1. Ça vaut le coup de passer 3_4 jours là-bas.

      Supprimer
  2. J'aime !!! Vraiment, j'ai quelque chose avec le Royaume Uni...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oxford est plus english que Londres en plus.

      Supprimer
  3. J'adore ce collège, j'aimerai trop y aller aussi à Oxford. Je ne savais pas qu'ils faisaient visiter.
    ça me donnerait un aperçu d'Harry Potter mais aussi de la vie étudiante là-bas... J'ai très envie d'y aller !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On ne peut pas tous les visiter, mais pendant les vacances plusieurs sont accessibles. Oxford est très agréable pour 3-4 jours !

      Supprimer
  4. Réponses
    1. Très réjouissant en plein mois d'août quand tu viens des Bouches du Rhône !

      Supprimer

Les commentaires sont libres mais ça empêche pas chacun d'être responsable de ce qu'il/elle écrit (ou, comme le dit une amie, "Ce n'est pas une raison pour faire les cons").