Le vent se lève ! . . . il faut tenter de vivre !
L'air immense ouvre et referme mon livre,
La vague en poudre ose jaillir des rocs !
Envolez-vous, pages tout éblouies !

Paul Valéry

mardi 8 septembre 2015

J'ai fait un beau voyage.


J'ai fait un beau voyage.
J'ai vu les baleines aux Escoumins. Une belle baleine à bosse et deux baleines bleues. Vous savez quoi ? Leur peau est vraiment bleu-vert. La dernière était juste là, à côté.
J'ai revu des baleines depuis la côte, en se promenant simplement le matin.
Aux Escoumins, le petit-déjeuner est terrible.
Je dis merci à la famille Ricard de Trois-Rivières qui nous a abrités dans sa voiture alors qu'il pleuvait des cordes. Mais le lendemain, c'est nous qui embarquions en voiture Louis et Annabelle.
Ah, j’ai aussi aperçu un marsouin.
J'ai vu un arc-en-ciel aux couleurs électriques.


J'ai vu les falaises deschiste noir de Gaspésie qui tombent droit dans la mer.
J'ai vu les falaises de calcaire aux tons rouges d'oxyde de fer de Percé.
J'ai vu le Centre d'interprétation sur les Mi'kmaq. Mais c’est le pays des centres d'interprétation.
« Dis, le truc noir dans l'eau, c'est pas un phoque ? » J'ai vu des phoques prendre le soleil et j'ai entendu le chant du phoque qui s'entend à trois kilomètres.
J'ai vu des milliers de fous de Bassan et leurs poussins. Et ça pue.
Je me suis baignée dans la baie des Chaleurs et Moustachu s'est baigné dans le lac des 31 milles.
D’ailleurs, merci à Thérèse et Pierre de Bonaventure pour leur accueil si chaleureux.
On a mangé du maïs dans du beurre.
Des chevreuils, plein de chevreuils.
J'ai vu des pickups, plein de pickups. Des attelages de pickup, avec de gigantesques caravanes et un bateau derrière.

J'ai vu Montréal et ses musées. Des écureuils gris, des tamias et des écureuils noirs. Une histoire du chasse-neige. J'ai rencontré Audrey de VendrediLecture et « ‪@iglooddd‪  », une vraie montréalaise. Des œuvres de peintres canadiens et Sylvain qui m'a fait une visite express du musée.
J'ai vu Ottawa. Encore des peintres canadiens. Et des objets amérindiens.
J'ai revu Sylvie et Sylvain ! Et revu Guy et Ginette.
On a découvert Maniwaki. J’y ai vu des photos de draveurs comme dans Dernière nuit à Twisted river et un magasin qui vendait du pipi de loup.


Un pays de forêts et de lacs.
J'ai vu une tortue dans un lac, des urubus manger le cadavre d'un porc-épic et des chevreuils brouter pendant que je digérais mon petit-déjeuner.
Richard a tenu à nous faire visiter sa très belle maison.
On a quand même réussi à voir Delphine, Clément et Gaspard, des nouveaux Canadiens.
J'ai mangé des bleuets dans du sirop d'érable.

J'étais au Québec.


Sur Twitter, retrouvez le voyage en tapant #UnTourAuQuébec

10 commentaires:

  1. Belle prose mais l'urine de loup était en rupture de stock, l'odeur d'orignal en rut, qui attire les ours et les articles de pêches du magasin général était plus impressionnant.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Chacun son choix de choses impressionnantes.

      Supprimer
  2. Et l'orignal? l'as tu débusqué dans un bois?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Celui-ci vivait dans un bioparc où l'on voit la faune locale beaucoup plus facilement qu'en vrai.

      Supprimer
  3. Quelle chance ! Je rêve d'y retourner depuis un voyage là-bas en 2005.

    RépondreSupprimer
  4. Tu as fait un très beau voyage à Québec !

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont libres mais ça empêche pas chacun d'être responsable de ce qu'il/elle écrit (ou, comme le dit une amie, "Ce n'est pas une raison pour faire les cons").