Le vent se lève ! . . . il faut tenter de vivre !
L'air immense ouvre et referme mon livre,
La vague en poudre ose jaillir des rocs !
Envolez-vous, pages tout éblouies !

Paul Valéry

dimanche 11 octobre 2015

Humeur de brioche


 Aujourd’hui faisons de la brioche, parce que c’est bon la brioche.

La pâte :
530 g de farine (en général je fais moitié farine spéciale pour le pain et farine ordinaire)
100 g de sucre en poudre
2 cuil. à café de levure sèche (ou 15-20 g de levure fraîche, c’est ce que je prends, il faut la diluer dans un peu d’eau chaude)
le zeste râpé d’un ½ citron
3 œufs fermiers
1/3 cuil. café de sel
150 g de beurre à température ambiante

En bonne feignasse, j’utilise la machine à pain pour le pétrissage, mais l’huile de coude est tout aussi efficace. Je mets donc les œufs en premier, puis sel, sucre, zeste, puis la farine et en dernier la levure. Je laisse le robot fonctionner 5 minutes et quand une boule commence à se former, j’ajoute le beurre par morceaux. Et encore 10 minutes de pétrissage.
Laissez la pâte lever et doubler de volume (1 ou 2 heures).
Certaines recettes disent de laisser la pâte reposer au frigo pendant une nuit. Ce n’est pas obligatoire, mais c’est intéressant si vous avez des épices dans la pâte pour que leur parfum imprègne bien tout l’appareil.

Ensuite, vient l’heure du façonnage (gardez le paquet de farine à portée de main pour éviter que la pâte ne vous colle trop aux mains).
Séparez la pâte en deux parties égales, qui donneront lieu au même traitement. Étalez la pâte de façon à former un grand rectangle.
C’est le moment d’étaler la garniture !


Hypothèse 1 : vous avez choisi le krantz au chocolat
90 g de beurre fondu
100 g de chocolat noir fondu
20 g de cacao
30 g de sucre glace
50 g noix pécan concassées
1 cuil. à soupe de sucre en poudre

Mélangez le sucre glace, le cacao, le chocolat fondu et le  beurre. Étalez la moitié de ce mélange sur le rectangle en laissant une bande de 2-3 cm sur un des bords longs. Parsemez de la moitié du sucre et des noix de pécan. Badigeonnez le long côté d’eau. Roulez le rectangle dans un long rouleau, en terminant par le côté humide qui va coller un peu.
Coupez le rouleau dans le sens de la longueur, pour obtenir deux demi-rouleaux. Collez deux extrémités ensemble, puis faites passer alternativement une moitié par dessus de l’autre, comme dans une tresse (la pâte ne s’écroule pas, pas d’inquiétude). On transfère la tresse dans un moule à cake.
Respirez un bon coup et faites la même chose avec l’autre moitié de pâte qui attend.

Hypothèse 2 : vous faites des roulés aux myrtilles

300 g de myrtilles (ou groseilles ou autres) congelées
60 g de sucre
1 cuil. à café de maïzena
15 g de jus citron
Mélangez tout.

Il est important d’utiliser des fruits congelés, car ainsi ils ne vont pas s’écraser et faire de la purée au cours du façonnage. Donc surgelez vos fruits frais ou allez sans complexe au rayon des surgelés.

Sur votre rectangle de pâte, disposez la moitié du mélange de fruits en laissant une bande vide sur un côté long. Roulez de façon à former un rouleau, en gardant pour la fin la bande vide, badigeonnée d’eau, qui va coller un peu. Pour former les roulés, il suffit de couper le rouleau en tronçons plus ou moins réguliers. Il faut ensuite poser chaque roulé sur son papier sulfurisé.
Même opération avec le reste de pâte et le reste de fruits.


Dans les deux cas, laissez lever entre 1h30 et 2 heures.
Et cuire : 25-30 minutes entre 160 et 180°.


Mangez (bah oui...).

Recette du krantz dans : Yotam Ottolenghi et Sami Tamimi, Jérusalem, traduit de l’anglais par Christine Mignot, 2012, édité en France chez Hachette. Les photos du façonnage sont ici.
Recette des roulés aux myrtilles sur le blog Mon pétrin.
Les roulés à la cannelle sur le blog de Laurent.


9 commentaires:

  1. MIAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAM !!!

    (C'est constructif ou pas, comme commentaire ? Je ne me rends pas bien compte...)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cet enthousiasme fait chaud au coeur. Et puis, on sent la sincérité.

      Supprimer
  2. La sincérité du ventre... je transmettrai ta recette à mon Vendéen. J'essaierai bien ta recette pour dimanche prochain. J'espère avoir le temps. J'y mettrai des fruits confits. Je salive... je n'ai pas encore pris mon goûter.
    De belles réalisations !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui pas mal aussi les fruits confits (pour faire la galette bordelaise du nouvel an).

      Supprimer
  3. J'adore les brioches !! merci pour ces idées !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi aussi. Celle aux fruits est vraiment délicieuse, je dois dire.

      Supprimer
  4. Tu déclines même la brioche sous toutes ses formes !

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont libres mais ça empêche pas chacun d'être responsable de ce qu'il/elle écrit (ou, comme le dit une amie, "Ce n'est pas une raison pour faire les cons").