La vraie vie, la vie enfin découverte et éclaircie, la seule vie par conséquent réellement vécue, c'est la littérature.



mardi 29 novembre 2016

Cela se passait il y a longtemps dans nos forêts.

Vanoli, La Chasse Galerie, d’après un conte d’Honoré Beaugrand, 2011, aux éditions de la Pastèque.

Un homme qui picole pendant une longue soirée d’hiver raconte une histoire… une histoire qui a été racontée par un trappeur il y a bien longtemps, dans une cabane en forêt. C’est donc l’histoire d’un groupe de bûcherons décidés à aller danser au bal malgré les mètres de neige grâce à un pacte d’une nuit avec le Diable. Ah mais il y a encore une histoire après…


C’est une histoire avec des mètres de neige, des bûcherons à la vie frustre qui ont dû mal à cohabiter avec ceux de la ville, des litres d’alcool, des formules magiques, qui seront peut-être damnés… des histoires à se raconter au coin du feu au cœur de l’hiver pour se faire peur.
Les dessins sont magnifiques, un très beau noir et blanc très expressif. Les visages sont déformés et grimaçants, avec de grands nez, et ressemblent à des têtes d’animaux ou à des masques. Une multitude de traits trace un monde agité, mouvant, incertain, où tout semble un peu de guingois. C’est un univers fantastique, voire expressionniste.
  


2 commentaires:

  1. J'ai peur d'avoir du mal avec le graphisme.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cela dépend des goûts : pour moi c'est précisément le graphisme qui fait toute la différence.

      Supprimer

Les commentaires sont libres mais ça empêche pas chacun d'être responsable de ce qu'il/elle écrit (ou, comme le dit une amie, "Ce n'est pas une raison pour faire les cons").