La vraie vie, la vie enfin découverte et éclaircie, la seule vie par conséquent réellement vécue, c'est la littérature.



vendredi 30 décembre 2016

Fidèle capuche, cette nuit j’ai encore besoin de toi.

Petteri Tikkanen, Kanerva. Sur le pont, traduit du finnois par Kirsi Kinnunen, édité en France par les Requins marteaux, parution originale en 2007.

Nous retrouvons Kanerva (le premier épisode est ici), pour un album au ton plus triste, et beaucoup moins insouciant, même si la petite fille conserve toute son imagination. Sa mamie est mourante et sa mère ne va pas fort. Kanerva veille sur elles à sa façon, avec l’aide de son ami Eero. C'est presque une histoire de super héroïne, puisqu’il s’agit d’emmener la mamie à la pêche. Des capes, des cagoules d’animaux, un renard complice, des messages avec une flèche enflammée, c’est l’esprit d’aventure.
Les dessins sont toujours en deux couleurs, en blanc et en aplats violets. Ils sont simples et s’adaptent à la douceur du récit tout en traduisant la magie qui est dans l’air.




Suomi. Merci Marie-Neige pour la lecture !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Les commentaires sont libres mais ça empêche pas chacun d'être responsable de ce qu'il/elle écrit (ou, comme le dit une amie, "Ce n'est pas une raison pour faire les cons").