La vraie vie, la vie enfin découverte et éclaircie, la seule vie par conséquent réellement vécue, c'est la littérature.



mercredi 18 janvier 2017

Sacrénom ! Mon verre s’est vidé tout seul !

Vincent Vanoli, L’Arbre vengeur, 1995, édité à L’Association.

Un conte fantastique.
Dans ce tout petit livre, des soldats (en costume ancien) et des femmes boivent autour de la table. L’un d’eux raconte l’histoire d’objets qui ont une âme, en l’occurrence celle d’un arbre dessiné sur un fauteuil, devenu vivant… C’est un conte : un bûcheron sort du bois, il y a une toute petite maison au fond de la forêt et à la fin de l’histoire, on a toujours soif. Mais un conte d’aujourd’hui avec clin d’œil malicieux à Alice aux pays des merveilles et détail grivois.

Les dessins sont ceux de Vanoli : expressionnistes. Les cases sont trop pleines, ça déborde de tous côtés. Les nez s’enroulent comme des trompes et les visages frôlent la caricature, adressant volontiers un clin d’œil visuel à Picasso.

De Vanoli j’ai également lu La Chasse galerie, conte québécois.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Les commentaires sont "modérés" en espérant ne plus avoir droit à compter les escaliers et les feux rouges (Blogspot enquiquine le monde). Si le compte Google ne marche pas, vous pouvez juste indiquer votre prénom (et croisez les doigts). Merci !