Le vent se lève ! . . . il faut tenter de vivre !
L'air immense ouvre et referme mon livre,
La vague en poudre ose jaillir des rocs !
Envolez-vous, pages tout éblouies !

Paul Valéry

samedi 25 février 2017

Roulés aux champignons, aux artichauts et à la féta

Syl. nous demande de présenter un vieux livre de recettes, la recette du jour est donc tirée du livre de recettes le plus récents que j’ai acheté (logique). Il s'agit de Sirocco de Sabrina Ghayour, d'inspiration perse.
Je vous ai présenté déjà plusieurs recettes qui en venaient :
et surtout les pancakes à la ricotta
Un palmarès plutôt appétissant... J'ai hâte de tester les recettes plus estivales !

C'est un livre qui ressemble beaucoup à Jérusalem du duo Yotam Ottolenghi et Sami Tamimi, mais avec des recettes avec un peu moins d’ingrédients. Mais on retrouve les couleurs, les saveurs et des idées originales pour quelqu’un qui manque chroniquement d’imagination. Pour être exactes, je trouve que les recettes conservent cet équilibre entre proximité (des ingrédients faciles à trouver, un tour de main pas trop compliqué) et étrangeté (un petit quelque chose en plus !), qui me séduit totalement.

Ça, c'est la photo du livre. J'obtiens quelque chose d'assez différent.
Donc, aujourd'hui :

Roulés aux champignons, aux artichauts et à la féta

Une petite entrée originale ? La photo du livre était prometteuse.
300 g de champignons de Paris finement émincés
Un bocal de cœurs d’artichauts à l’huile (au rayon épicerie italienne ou à celui des trucs conservés dans l’huile comme les tomates séchées, les câpres, les poivrons)
Du thym
100/150 g de féta
zeste râpé de citron
feuilles de brick

Faire cuire les champignons dans l’huile d’artichaut. Quand ils sont cuits, ajoutez le thym haché. Laisser refroidir.
Égoutter les cœurs d’artichauts et les hacher grossièrement.
Dans un saladier mélanger les champignons, les cœurs d’artichauts, la féta émiettée, le zeste de citron.
Sur une feuille de brick étaler un peu du mélange (il n’en faut pas trop), fermer, rouler, replier.
Notez que la recette d’origine utilise des feuilles de pâte filo. Les roulés sont bien plus épais, puisqu’avec le double d’ingrédients on en obtient seulement six ! (voir la photo au-dessus) La pâte filo est fermé à l’œuf battu. Et comme l’œuf colle, il y a des graines de sésame dessus pour faire joli.
Avec mes feuilles de brick, j’obtiens environ 8 roulés. Je les cale bien dans un plat et j’enfourne le tout. 25 minutes à 200°C. (voir la photo en dessous)

Le résultat avant que les amis ne mangent tout.

C’est beau. La brick croustille, c’est piquant et moelleux et le goût est très surprenant. Gros succès auprès des amis.

Recette tirée de : Sabrina Ghayour, Sirocco, 2016, Hachette (se présente comme étant de la cuisine perse).



8 commentaires:

  1. C'est tout ce que j'aime. Une cuisine méditerranéenne, soleil, épices et douceurs. Par contre sur la photo, ils n'ont pas mis des feuilles de brick ! On dirait plus une pâte brisée.
    Je retiens ta recette, elle va enchanter mes convives.
    Bon dimanche

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non le livre emploie de la pâte filo ce qui doit être beaucoup plus moelleux, alors que la brick croustille.

      Supprimer
  2. Ca a l'air super bon, j'ai très envie de tester et je commence à me dire que le livre serait une bonne acquisition aussi ... Mais comporte-t-il beaucoup de recettes à base de viande ou poisson ? Je suis végétarienne, et même si je peux m'adapter à quelques recettes pas végé-friendly, je suis dépitée quand un livre de cuisine exotique en comporte trop.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il y a des recettes depuis l'entrée jusqu'au dessert. Il y en a plusieurs avec de la viande, mais la majorité n'en a pas je pense. C'est un type de cuisine qui convient bien aux végétariens je pense car elle renouvelle notre façon d'envisager les céréales, les légumes, les herbes.

      Supprimer
  3. Si je faisais cette recette, ce serait sans champignons - personne n'en mange parmi mes proches.

    RépondreSupprimer
  4. Une entrée que je testerais volontiers, c'est un mélange ensoleillé : cela devrait plaire !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En plus, on peut le faire d'avance et juste réchauffer, très pratique !

      Supprimer

Les commentaires sont libres mais ça empêche pas chacun d'être responsable de ce qu'il/elle écrit (ou, comme le dit une amie, "Ce n'est pas une raison pour faire les cons").