La vraie vie, la vie enfin découverte et éclaircie, la seule vie par conséquent réellement vécue, c'est la littérature.



mercredi 5 juin 2019

L’espace est un lieu hostile, violent et mortel.

Marion Montaigne, Dans la combi de Thomas Pesquet, Dargaud, 2017.

J’ai fait partie des gens qui ont admiré les photographies postées par Pesquet sur son compte Twitter pendant son séjour dans la station spatiale internationale. L’album de Montaigne nous raconte tout l’envers de l’aventure. Comment devient-on astronaute ? La formation, les épreuves, les concours, les examens, les tests… Une fois que vous êtes sélectionné, le programme à suivre dans le monde entier, tout ce que vous devez apprendre (réaliser des expériences en apesanteur, réparer les toilettes de la station spatiale, parler russe et diverses autres choses), puis le quotidien dans la station et le retour sur Terre. Ici, tout est concret ! C’est de la vulgarisation scientifique drôle et efficace. On apprend plein de choses sur un métier pas très connu et sur l’immense effort que nécessite l’envoi d’un être humain là-bas dans l’espace.

C’est aussi très drôle, il y a beaucoup d’autodérision.
Si le sujet vous intéresse, je vous conseille la biographie de Gagarine (qui est très présent dans l’album) par Yves Gauthier. Je l’ai lue, sans l’avoir chroniquée, mais Keisha la conseille également !

Une autrice.

Un album qui a rencontré un grand succès et c'est mérité.

2 commentaires:

  1. Bon, sache que j'ai lu cette BD, beaucoup aimé (et pas chroniqué, mais ça, c'est comme d'hab')

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'ai jamais grand-chose à dire sur les BD alors je comprends !

      Supprimer

Les commentaires sont "modérés" en espérant ne plus avoir droit à compter les escaliers et les feux rouges (Blogspot enquiquine le monde). Si le compte Google ne marche pas, vous pouvez juste indiquer votre prénom (et croisez les doigts). Merci !