La vraie vie, la vie enfin découverte et éclaircie, la seule vie par conséquent réellement vécue, c'est la littérature.



lundi 8 août 2011

« Dallas revient à la TV. Oui, bon, nous non plus, on n’en a rien à faire. »


Aujourd’hui je ne vous parle pas d’un livre mais d’une revue toute nouvelle, le numéro 1 étant sorti en août : Horizons fantastiques, le mensuel de la SF et du Fantastique.
À mon goût je ne lis pas assez de SF, pourtant j’aime bien ça, c’est un peu regret personnel, j’étais donc ravie de pouvoir en apprendre plus. Petite présentation du contenu du journal : la science-fiction sous toutes ses formes (sorciers, vampires, extraterrestres, robots, chevaliers, hobbits et autres créatures) et sur tous supports (films, séries, BD, manga, romans, jeux videos). Dans le numéro 1 :
- des critiques des nouveaux films (cinéma et DVD) menés sur un ton ironique très rafraîchissant. Je vous recommande celle de Green Lantern : « Vous l’aurez deviné, voici un film sur un nouveau super-héros qui tente de sauver famille/ville/monde/planète/univers/chat/machine à laver. »
- des « bonnes pages » : de bandes dessinées prêtes à sortir (Sherlock Holmes et le Necronomicon), dessins de Vyrhelle, romans et interviews de quelques créateurs.
- présentation d’un nouveau jeu video Wasterland, Les Terres Gâchées.
- critiques de mangas et de bandes dessinées, menées très sérieusement, qui donnent aux gens comme moi quelques repères historiques (« Mais qui c’est, Stan Lee ? ») et qui parvient à évoquer l’ambiance des dessins.
- l’incontournable du moment : le Trône de fer en livres et en série télé pour tout qui veulent savoir ce qu’est ce truc dont on entend tellement parler.
- critiques de romans (me suis repéré un petit roman sud-africain « arrosé de soleil, d’odeur des ghettos, d’Afrique, de sorcellerie, d’incarnations animales, le tout rallongé d’un trait de show-business et servi flambé » - Zoo city de Lauren Beukes) 
Et quelques articles : un glossaire (c’est quoi la hard SF ? le Steam Punk ? le bidule ?) avec bibliographie à la clé, biographie d’auteur, le mythe du chevalier décortiqué et une promenade photographique et poétique dans les catacombes parisiennes.


Le tout, vous l’aurez compris, est bien écrit et bien documenté. Ceux qui écrivent sur le sujet s’y connaissent véritablement et en sont des spécialistes mais expliquent simplement le plaisir (ou non) ressenti par le spectateur/lecteur/joueur. Donc… que les horizons soient fantastiques pendant longtemps !
Et ils ont un site : Horizons fantastiques

6 commentaires:

  1. Wasteland n'est pas un jeu vidéo, mais un Jeu de role sur table. Avec des crayons, des dés, un maitre de jeu, tout ça. Une correction qu'il fallait apporter

    RépondreSupprimer
  2. Merci Anonyme (enfin, j'ai de gros soupçons). Oui, effectivement, je suis allée un peu vite en besogne parce que je n'y connais pas grand chose. Merci.

    RépondreSupprimer
  3. Pour moi qui lis peu de SF parce que je ne sais jamais quoi choisir, ce magazine risque d'être une mine. Je sens que je vais vite faire un tour par un kiosque à journaux!

    RépondreSupprimer
  4. Mais oui Marie, quand on ne connaît pas, on ne sait jamais par quoi commencer ! Voilà qui peut un peu aider.

    RépondreSupprimer
  5. Merci pour la découverte ! J'espère que mon marchand de journaux l'aura :)

    RépondreSupprimer
  6. Le mien l'a installé au rayon "cinéma" (sans doute la vue d'Harry Potter).

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont libres mais ça empêche pas chacun d'être responsable de ce qu'il/elle écrit (ou, comme le dit une amie, "Ce n'est pas une raison pour faire les cons").