La vraie vie, la vie enfin découverte et éclaircie, la seule vie par conséquent réellement vécue, c'est la littérature.



lundi 21 novembre 2011

Métro, boulot, dodo


Qu’est-ce qu’un poème de métro ?

J’écris, de temps à autre, des poèmes de métro. Ce poème en est un.
Voulez-vous savoir ce qu’est un poème de métro ?
Admettons que la réponse soit oui. Voici donc ce qu’est un poème de métro.
Un poème de métro est un poème composé dans le métro, pendant le temps d’un parcours.
Un poème de métro compte autant de vers que votre voyage compte de stations moins un.
Le premier vers est composé dans votre tête entre les deux premières stations de votre voyage (en comptant la station de départ).
Il est transcrit sur le papier quand la rame s’arrête à la station deux.
Le deuxième vers est composé dans votre tête entre les stations deux et trois de votre voyage.
Il est transcrit sur le papier quand la rame s’arrête à la station trois. Et ainsi de suite.
Il ne faut pas transcrire quand la rame est en marche.
Il ne faut pas composer quand la rame est arrêtée.
Le dernier vers du poème est transcrit sur le quai de votre dernière station.
Si votre voyage impose un ou plusieurs changements de ligne, le poème comporte deux strophes ou davantage.
Si par malchance, la rame s’arrête entre deux stations, c’est toujours un moment délicat de l’écriture d’un poème de métro.

Spéciale dédicace à mes nombreux amis parisiens (et aux utilisateurs du RER B).
Extrait de l’Anthologie de l’OuLiPo, Paris, Gallimard, 2009. Un premier extrait (indispensable si vous voulez juste rire ce lundi matin) ICI.
Photo : Murs du Panier, image M&M.

2 commentaires:

  1. on attend tes compositions de métro alors ;)

    RépondreSupprimer
  2. À Marseille les possibilités sont limitées, il n'y a que deux lignes courtes... et je ne prends presque jamais le métro !

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont libres mais ça empêche pas chacun d'être responsable de ce qu'il/elle écrit (ou, comme le dit une amie, "Ce n'est pas une raison pour faire les cons").