La vraie vie, la vie enfin découverte et éclaircie, la seule vie par conséquent réellement vécue, c'est la littérature.



lundi 23 janvier 2012

Un coup de Jenni


Alexis Jenni, L’Art français de la guerre, Paris, Gallimard, 2011.

(je laisse la parole à ma copine Catherine)

Un roman 100% français bien dans l'air du temps

C'est un livre gonflé. Un roman mémoriel avec une thématique dans l'air du temps : l'identité nationale dont la langue française est l'étendard mais aussi avec l'idée que nous avons plusieurs identités connexes. Un livre aventure dans lequel le personnage d'abord résistant est parti dans les colonies par soif d'aventures. Le personnage de Victorien Salagnon est inspiré d'un personnage qui a existé. Livre contre l'ennui d'une vie rangée dans lequel les héros partagent le goût du dessin et de la guerre.
C'est un livre construit sur un dialogue entre générations. L'un a vécu les Colonies, l'autre pas, mais le livre ouvre quand même par la guerre d'Irak.
La littérature met une fois encore en récit la guerre d'Algérie avec beaucoup de panache. La torture y est alors largement évoquée.
Ce qui m’a plu : l'histoire d'amour avec Eurydice et les passages sur l'odyssée. La mémoire comme l'oubli en plus de l'amour en sont des thèmes joliment ciselés. Une histoire d'amour est pleine de délicatesse et de rêverie.

Le Douanier Rousseau, Cheval attaqué par un jaguar, 1910
 Moscou, musée des Beaux-Arts Pouchkine, image RMN.

Autres livres à découvrir:
Sur la guerre d'Algérie : Où j'ai laissé mon âme de Ferrari
                         Des hommes de Laurent Mauvignier
Sur la même époque : Une vie française de J.P. Dubois
                     Les Années d'A. Ernaux
Sur les romans d'amour : Une histoire des romans d'amour de P. Lepape
                         L'amour et l'Occident de Denis de Rougemont


Sur ce roman : l'avis d'Alex du blog Mot à mots


17 commentaires:

  1. Un roman parfois abrupte à lire, mais je l'avais apprécié.

    RépondreSupprimer
  2. Moi ça ne me dit pas vraiment mais du coup j'ai rajouté le lien vers ton propre billet.

    RépondreSupprimer
  3. N'oubliez pas "Des hommes" de Mauvignier qui parle de la période en question et de la guerre avec âpreté. Et dire qu'on a appelé ça les 30 glorieuses . Moi je me sens pour "l'Art français de la guerre". C'est un titre très pictoresque. Ysa

    RépondreSupprimer
  4. oui ysa "des hommes " est une expérience de lecture dont on sort quelque peu essorés, éreintés par la langue violente t ce par un monologue intérieur inoubliable. Merci à toi de l'ajouter

    RépondreSupprimer
  5. Et je n'ai lu aucun des deux... merci les filles !

    RépondreSupprimer
  6. lire l'histoire d'amour au lieu d'une histoire...Merci

    RépondreSupprimer
  7. ce n'est pas le genre de livres qui me tente d'habitude mais celui-ci m'intrigue :)

    RépondreSupprimer
  8. Moi je ne sais pas si je le lirai, pour l'instant il ne me dit trop rien en dépit des efforts des unes et des autres.

    RépondreSupprimer
  9. je ne pense pas que tule lâches si tu passes le passage sur les scouts

    RépondreSupprimer
  10. Je ne me suis pas lancé, mais j'ignorais qu'il y eût une histoire d'amour en prime. Où j'ai laissé mon âme de Ferrari m'avait impressionné, c'est un livre fort je trouve alors que Mauvigner m'est tombé des mains car le style m'a déplu. En septembre dernier, il y a aussi eu Les Vieux fous de Mathieu Bélézi sur le même thème. Livre curieux où un type de 130 ans se rappelle avec délice des horreurs du colonialisme.

    RépondreSupprimer
  11. Ah je ne connaissais pas tous ces titres. Mais il faut dire que je ne suis guère tentée par les guerres de décolonisation, heureusement que mes amies sont là pour me tenir au courant.

    RépondreSupprimer
  12. colonisation tu veux dire nath.?
    ça a occupé pas mal le politique et la vie des gens finalement ces guerres-là!
    assez normal que ça ressorte en textes.
    merci david.

    RépondreSupprimer
  13. Colonisation et décolonisation. C'est heureux qu'il y ait des romans dessus mais moi ça ne me fait guère envie... désolée. Peut-être dans quelques années ?

    RépondreSupprimer
  14. c'est le côté historique et politique qui intéresse ms je comprends que l'on ait envie de choses plus légères , romanesques ou lointaines. je ne pensais pas le lire , je n'aimais pas le côté martial du titre , je l'ai lu mais l'écriture est parfois lourdingue, poussive et "cliché"
    bises à toi

    RépondreSupprimer
  15. mais il y a quelques clins d'oeil dt je n'ai pas parlés non plus et une scène ou deux trés inspirées!

    RépondreSupprimer
  16. c'est un livre sur la colonisation et plus exactement sur la politique coloniale d la France
    avec sa continuation dans les banlieux .
    JE CONTINUE SUR LE SUJET EN ME DOCUMENTANT : je lis un livre de benjamin stora sur le sujet "le 89 arabe" que je vs conseille : 155 pages.

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont libres mais ça empêche pas chacun d'être responsable de ce qu'il/elle écrit (ou, comme le dit une amie, "Ce n'est pas une raison pour faire les cons").