La vraie vie, la vie enfin découverte et éclaircie, la seule vie par conséquent réellement vécue, c'est la littérature.



samedi 17 mars 2012

Les humeurs du samedi-manche. 5



Une humeur douce cette semaine, rien d’extraordinaire, mais plusieurs petits bons moments.
Pour le blog, une Lecture commune en perspective autour de Maurice Leblanc avec Sylire du Blogoclub pour le 1er juin, je m’en réjouis d’avance.

Sur le plan culinaire, la semaine était plutôt réussie. Tout d’abord, voici des nouvelles des noisettes d’Asphodèle :


Ça ne se voit pas mais il s'agit de macarons* … délicieux ! Il n'en reste pas une miette. Merci Asphodèle, je te revaudrais ça !  
Les macarons noisettes étaient précédés dans le repas par un rôti de porc très provençal car cuisiné avec du romarin cueilli la semaine précédente au Rove (attention, la prononciation de ce terme est un piège), pignons, fruits secs et olives. Il n’en reste pas non plus, quelle surprise !


Enfin, c’est le printemps et je suis allée au marché aux fleurs pour garnir mes bords de fenêtre. J’ai acheté un petit plant de basilic que je compte engraisser cultiver pour d’autres agapes. Pendant ce temps, j’en connais quelques-unes qui se font péter la rate qui claquent leurs économies au Salon du Livre… je suis surtout jalouse des rencontres, il y a quelques personnes que j’aimerais bien rencontrer « en vrai » ! Mais ça va bientôt venir...

* Rappel : le macaron tendance d’aujourd’hui est composé de deux macarons ou amaretti (de petits gâteaux aux blancs d’œuf sans beurre) réunis par de la crème.

6 commentaires:

  1. Faut que je trouve le temps de m'occuper de fleurir mon balcon aussi...
    Eh ben moi je suis très fière de moi : je suis allée au Salon du livre, en coup de vent il est vrai, et pour voir une conférence, et je suis repartie les mains vides... (faute de temps pour dépenser des sous!)
    Effectivement, tes macarons n'ont pas la tête de ce qu'on voit d'habitude. Comment tu les fais?

    RépondreSupprimer
  2. Les mains vides ? Très impressionnant comme bilan en effet. Tout le monde ne pourra pas en dire autant.

    Pour les macarons : 100 g de noisettes (les miennes ne sont pas hachées très menu mais on sent bien le goût), 80-90 g sucre, un peu de cannelle et de vanille, 2 blancs d'oeufs. Mélange le tout, puis le chauffer un peu au bain marie, juste assez pour qu'il devienne visqueux (ça doit être là que je loupe un peu mais c'est pas grave). Puis sur une plaque en petits tas (et si la pâte est trop liquide dans des petits moules), enfourne dans un four chaud (170°) et cuire 10-15 mn.

    RépondreSupprimer
  3. cf la recette du gateau aux noisettes sur marmiton.org
    a eu bcp de succés chez des amies

    RépondreSupprimer
  4. Moi aussi j'étais étonnée par la "tête" de tes macarons mais si tu dis que c'est bon je te fais confiance !!^^ Et ce me semble moins compliqué que les macarons "classiques" ! C'est sûr que les noisettes ont goût de noisette !^^ Je te pique ta recette, je la ferai quand je recommencerai à avoir faim !!)...

    RépondreSupprimer
  5. Ils ressemblent à des palets ou des tuiles parce que ma pâte est trop liquide, je n'arrive pas à obtenir l'aspect visqueux adéquat. Et c'était délicieux, j'ai des témoins !

    RépondreSupprimer
  6. C'est noté, merci! Ca a l'air beaucoup moins compliqué que la façon que j'ai apprise!

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont libres mais ça empêche pas chacun d'être responsable de ce qu'il/elle écrit (ou, comme le dit une amie, "Ce n'est pas une raison pour faire les cons").