La vraie vie, la vie enfin découverte et éclaircie, la seule vie par conséquent réellement vécue, c'est la littérature.



vendredi 27 avril 2012

Pff ! Mon plan pour faire fortune a tourné à l'histoire sentimentale...


Naoki Urasawa, Histoires courtes, traduit du japonais par Thibaud Desbief, 1e publication 2000, Bruxelles, Kana, 2011.*

Il s’agit d’un gros volume manga rassemblant des historiettes d’inspiration très variée.
D’abord une série d’aventures avec un policier, jeune homme surtout intéressé par les filles et son groupe de musique. Peu enclin à travailler, il réussit malgré tout à élucider plusieurs affaires grâce à des poursuites à vélo endiablées et furieuses !
Mais aussi des histoires plus poétiques « Return » : amitié entre un vagabond et un robot dans un monde détruit par une guerre menée par des robots. Ou mon histoire préférée « Au revoir, Mr Bunny » dont les héros sont une petite fille et un homme habillé en lapin publicitaire.
Plusieurs personnages ne se débrouillent pas très bien avec la vie (les braqueurs de banque ne sont pas méchants mais bien maladroits), ou s’accrochent à leur rêve (aller dans la lune), le tout sous le regard espiègle des enfants, qui prennent rarement les adultes au sérieux.


Les dessins sont simples et rapides, comme des notations. À la fin de ma lecture, j’ai appris qu’il s’agissait souvent de mangas de jeunesse, inachevés ou inaboutis, créés à l’impulsion d’un éditeur. On ne s’en pas réellement compte si on les lit entre deux livres, comme des petites respirations légères et poétiques.



* Je n’ai jamais cherché autant le nom du traducteur… Kana, peut mieux faire !
Grand merci aux éditions Kana et à Babelio pour cette lecture.


4 commentaires:

  1. J'avais lu dans un magazine une critique de ce manga assez mitigée. Du coup, je ne sais plus si je l'avais retenu ou pas. De toute farçon je compte lire en priorité sa série Billy Bat dont les premiers tomes viennent de sortir.

    RépondreSupprimer
  2. C'est sûr que c'est loin d'être aussi impressionnant que Monster par exemple, il s'agit de petites choses. Ce n'est pas indispensable je pense même s'il s'agissait d'une lecture agréable.

    RépondreSupprimer
  3. Voilà un concept de mangas intéressant.

    RépondreSupprimer
  4. Je suis tombée dessus par hasard mais c'était une lecture agréable.

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont libres mais ça empêche pas chacun d'être responsable de ce qu'il/elle écrit (ou, comme le dit une amie, "Ce n'est pas une raison pour faire les cons").