La vraie vie, la vie enfin découverte et éclaircie, la seule vie par conséquent réellement vécue, c'est la littérature.



dimanche 29 avril 2012

Les humeurs du samedi-manche. 11.



Cette semaine s’est ouverte par une avalanche de cadeaux et de livres (j’adore les colis surprise !).
Marion – la géniale créatrice de Vendredi Lecture – m’a adressé un colis irlandais : manique et tablier, et surtout…


À la fin de la semaine le petit mouton noir est un peu isolé, les paquets de chocolats et de caramels à la Guiness dévastés. Pour les nourritures spirituelles, elle m’a aussi offert La Vie devant soi de Romain Gary – aucune excuse pour ne pas avancer dans le challenge lancé par Delphine.
 Le même jour, ma sœur m’a offert Le Chapeau de M. Briggs de Kate Colquhoun (parfait pour le challenge victorien), Une collection très particulière de Bernard Quiriny et Le Pont des arts de Catherine Meurisse, que j’ai dévoré et dont je vous parle dans la semaine. Par ailleurs, hier samedi, c'était la fête de la Librairie indépendante que j'ai honoré avec l'achat de Monsieur Shapiro de Benny Barbash (challenge littérature juive) et Ce que savent les baleines de Pino Cacucci (per il viaggio).

Mais revenons à la bouffe…

Les Parisiens branchés connaissent peut-être Rose Bakery et son petit restaurant/salon de thé dans le Marais (ADDENDUM : en fait c'est rue des Martyrs, pas du tout dans le Marais). Pas moi. En revanche je connais son livre Breakfast, Lunch, Tea que je pratique depuis quelques années. Elle y livre des recettes simples et classiques : risotto, élément d’un vrai brunch (compotes, pancakes, scones, tartes salées et sucrées), soupes, cakes salés et sucrés… à mon sens le vrai chef-d’œuvre du livre est la recette du carott cake, une merveille !


Pour aujourd’hui... les pancakes à la ricotta, un délice.

Pour une dizaine de pancakes
200 g de ricotta
20 cl de lait
4 œufs
150 g de farine
½ cuil. à café de sel
1 cuil. à café de levure
un peu de beurre

Séparer les blancs des jaunes des œufs, et battre les blancs en neige.
Dans un saladier, battre la ricotta avec le lait et les jaunes d’œufs pour obtenir un mélange crémeux. Ajouter la farine, puis le sel et la levure. Incorporer délicatement les blancs d’œufs.
Faire fondre un petit peu de beurre dans une petite poêle (à pancakes, à blinis), verser 3-4 cuillerées de pâte et faire cuire une face après l’autre.
Il ne faut pas que le feu soit trop vif, sinon le risque est d’avoir un pancake liquide/pas cuit à l’intérieur et cramé à l’extérieur. Il faut adapter la chaleur à l’épaisseur.
Manger chaud… moi avec du sirop d’érable mais si vous avez du miel, de la compote, du coulis de fruit…


Rose Bakery (de son vrai nom Rose Carrarini), Breafast, Lunch, Tea, Paris, Phaidon, 2007 (et là je découvre que le livre est imprimé à Hong-Kong ????? euh ????).

Ceci est ma deuxième participation au challenge de Syl. Les Livres gourmands.


10 commentaires:

  1. J'allais dire "mais non, je ne le connais pas ce salon du thé du Marais" et pour cause, c'est très très loin du marais ;)
    Allez, lors de ton prochain séjour parisien on se le fait !!

    RépondreSupprimer
  2. Ça alors... ça fait des années que je suis persuadée que c'est dans le Marais... je viens de corriger du coup !

    RépondreSupprimer
  3. Ha oui la rue des Martyrs et le Marais, ce n'est pas du tout pareil... Tes pancakes on l'air délicieux (j'en fais rarement, donc à noter !) et tu as été vraiment gâtée ! Je ne connais pas les livres que tu as reçu, mais je suppose que tu vas te régaler là aussi !! ;)

    RépondreSupprimer
  4. Ils étaient délicieux car on peut parler d'eux au passé hélas. Ces livres ont été prometteurs, je n'ai plus qu'à m'y mettre maintenant !

    RépondreSupprimer
  5. Dans tout ce que tu cites, je n'ai lu que la vie devant soi, que j'ai adoré.
    Je vais rarement du côté de la rue des Martyrs mais je note le livre qui a l'air alléchant.

    RépondreSupprimer
  6. Heureusement je n'ai lu aucun des livres offerts, tout le monde a été très fort. Et ce livre est plein de bonnes recettes en effet !

    RépondreSupprimer
  7. Mais ça m'a l'air délicieux ! Puis ton assiette est à mon goût. J'aimerais avoir ce service.
    Lien pris.

    RépondreSupprimer
  8. Ah cette assiette... !!! Gros soupir. J'ai acheté 3 assiettes à un vide-grenier il y a plusieurs années. Aujourd'hui, il ne m'en reste plus qu'une, petite, ravissante, parfaite pour un petit gâteau... voilà, c'est un déchirement.

    RépondreSupprimer
  9. Une recette de 2012 ! Nahe a fait tes pancakes aujourd'hui.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et moi j'ai un gros faible pour les pancakes aux flocons d'avoine, recette découverte parmi ta brigade.

      Supprimer

Les commentaires sont libres mais ça empêche pas chacun d'être responsable de ce qu'il/elle écrit (ou, comme le dit une amie, "Ce n'est pas une raison pour faire les cons").