La vraie vie, la vie enfin découverte et éclaircie, la seule vie par conséquent réellement vécue, c'est la littérature.



samedi 15 septembre 2012

Tout le monde sait que tu es un panier percé, c’est dans toutes tes biographies !!


Humeur-BD

Joris Clerté, Vivre avec Balzac, Paris, Warum, 2012.

Sur une idée de Marie, infatigable propagatrice de Balzac, j’ai lu cette petite bande dessinée constituée d’histoires courtes, qui peuvent avoir un lien entre elles. Le présupposé de départ est simple et loufoque : le héros possède un portrait de Balzac au mur (quelle idée bizarre), autant dire Balzac lui-même : infatué de sa personne, attachant, énervant, buvant du café, graphomane… qui décide de transformer un exemplaire de Madame Bovary en papier recyclé pour ses propres œuvres… c’est lui le héros !
C’est amusant, distrayant, bon pour les amateurs de Balzac même s’il n’est absolument pas nécessaire de connaître la Comédie humaine, c’est dommage d’ailleurs, il y aurait eu des bonnes idées de gag avec les personnages des romans. C’est mieux de le lire par bribes, car cela peut être répétitif. Mais j’avoue que j’ai souvent souri, c’est plutôt potache !



Les dessins sont schématiques, faits de ronds et de bâtons. Étonnamment on reconnaît bien Balzac, avec sa chevelure et sa silhouette. Cela rend l’ensemble assez enfantin, ce n’est pas désagréable du tout.
Nouvelle participation au challenge Balzac bien sûr. Le billet de Marie.


2 commentaires:

  1. Je viens de poster mon propre billet et de récupérer le lien vers le tien. On l'exprime un peu différemment mais on a globalement le même ressenti, je crois.
    Contente que la lecture t'ait au moins amusée!

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont libres mais ça empêche pas chacun d'être responsable de ce qu'il/elle écrit (ou, comme le dit une amie, "Ce n'est pas une raison pour faire les cons").