La vraie vie, la vie enfin découverte et éclaircie, la seule vie par conséquent réellement vécue, c'est la littérature.



samedi 10 novembre 2012

Humeur du samedi-manche : bricolage et couture



Syl. dont le talent en matière de décoration est bien connu a décidé de lancer une opération « une couronne pour Noël » pour un atelier de travaux manuels collectifs. Je ne suis pas très Noël, c’est le moins que l’on puisse dire. Mais cette année, je ne pourrai pas aller dans ma famille pour cause de Fnac. Et cela me rappelle mon adolescence quand, avec ma mère, nous bricolions le sapin, la couronne ou les menus. Donc, j’ai rejoint l’équipe. Au programme cette semaine : réunir le matériel.

Ma boîte à couture
Les tissus, les boîtes de boutons, les rubans, les trucs, les machins...
Achat du raphia, de la couronne et des rennes

Et je me suis mise à la couture suivant les instructions de la chef Syl.

P. S. Moustachu me charge de vous dire qu’il va bien ; dimanche bien tranquille en perspective pour se remettre des caisses de livres que je trimballe tous les jours.
ADDENDUM du dimanche matin : d'ailleurs il a fait des gaufres !!!!

5 commentaires:

  1. Bonne couture et bon bricolage ; tu nous feras voir ta couronne terminée ... il y a bien longtemps que je n'ai rien préparé pour Noël !! suis bien heureuse que Moustachu aille bien. Bon dimanche.
    Evelyne

    RépondreSupprimer
  2. J'ai hâte de voir le résultat final !

    RépondreSupprimer
  3. Va falloir patienter, la Syl. a fait un calendrier strict ! Et je ne vais pas vite.

    RépondreSupprimer
  4. "Les trucs et les machins"... tu me fais rire ! Je prends tes photos, elles me plaisent, c'est pour notre page FB.
    J'aime beaucoup ta couronne, c'est plus joli que la paille. Vais voir si je m'en trouve une cette semaine...
    Je languis dimanche !
    Bisou

    RépondreSupprimer
  5. Elle est jolie, hein ? Une sorte d'osier tressé, petite mais je pourrai la réutiliser.

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont libres mais ça empêche pas chacun d'être responsable de ce qu'il/elle écrit (ou, comme le dit une amie, "Ce n'est pas une raison pour faire les cons").