La vraie vie, la vie enfin découverte et éclaircie, la seule vie par conséquent réellement vécue, c'est la littérature.



samedi 22 décembre 2012

Humeur du samedi tout en livres ou presque




Bonjour,

Plus que quelques jours à la Fnac pour moi… Beaucoup de fatigue mais une expérience intéressante à divers points de vue, je ne regrette pas. Par ailleurs, je suis heureuse de vous annoncer que Moustachu et moi avons trouvé l’appartement rêvé (ou presque). Il nous reste à franchir les étapes de la peinture, du déménagement et de l’installation de la bibliothèque… mais tout va bien pour nous !
Mes lentilles semées à la
Sainte Barbe pour assurer la
prospérité de l'année à venir

Des nouvelles autour des livres à présent… Le programme de janvier est chargé :
Les Chouans d’Honoré de Balzac pour la mi-janvier avec Marie (deux challenges : Balzac et la Bretagne)
Une lecture commune approximative entre le 20 et 26 janvier : Teverino de George Sand, c’est organisé par Claudia Lucia (challenge Sand)
Lecture commune des Frères Karamozov de Dostoïevski pour le 29 janvier avec Miss Bouquinaix et Métaphore, ce qui complètera l’hiver russe de Cryssilda (Lecture Commune des Cosaques de Léon Tolstoï pour le 31 janvier).
Il faut que je m’y prenne en avance (surtout pour Les Frères Karamozav) pour venir à bout de tout dans les temps.
Enfin, je me joindrai à nouveau au blogoclub au 1er mars : au programme une lecture autour d’Henri Bauchau. J’avais beaucoup aimé Le Boulevard périphérique, c’est donc avec plaisir que je lirai Le Déluge (il est dans ma bibliothèque depuis un long moment).

Sinon…



Nous avons fait une petite commande de livres… Bon, on s’y est mis à deux. Il y a du cadeau de Noël. Et même un cadeau d’anniversaire. Et il y avait une promotion. Mais les plus gros sont pour moi ! Comme dit la postière : « Vous allez loin ? Bon courage ! »

Puis, sous un prétexte quelconque, j’ai fait une grosse commande sur internet. Ensuite, je me suis rendue chez Gibert pour vendre quelques livres (même si cela n’y ressemble pas, ceci est une musique douce à destination de l’oreille de Moustachu). Avec l’argent obtenu, j’ai acheté deux livres :
Novecento : un monologo en version bilingue d’Alessandro Baricco à destination du défi Lire en italien de George et Marie et de mon propre viaggio.
Anthologie de la poésie française du XVIe siècle pour lire petit à petit quand j’aurai fini l’Anthologie de la poésie chinoise classique

Enfin, afin de compenser l’achat internet et pour soutenir le commerce de proximité, je me suis rendue à ma librairie (et ceci est digne d’être dans les meilleures excuses de George pour se rendre en librairie) mais je n’ai rien acheté pour moi (seconde musique douce), il ne s’agissait que de cadeaux pour ma famille.
Animal croisé dans les rues de Marseille
 Et j’ai décidé de lancer une nouvelle Lecture Commune Approximative : L’Énéide de Virgile car j’ai besoin d’un prétexte pour m’acheter la nouvelle traduction de Paul Veyne. J’ai craqué en l’écoutant à la radio vendredi matin. Qui veut me rejoindre ? Les autres traductions sont acceptées, les lectures en latin aussi. Je propose une lecture en mars, le mois du dieu de la guerre me semblant idéal pour un texte débutant par « je chante les armes et les hommes ». Ceci comptera à la fois pour le pari hellène et pour le viaggio.

6 commentaires:

  1. J'aurais bien été tentée par L'Enéide, mais j'ai déjà 2 LC prévues pour mars...
    Bon courage pour tes derniers jours de travail (pas la période de l'année la plus calme!) et pour l'emménagement.

    RépondreSupprimer
  2. Effectivement ton excuse est digne d'être rajoutée à ma liste ;) !
    Toutes ces nouvelles sont très réjouissantes !
    Tu crois qu'il n'est pas trop tard pour faire pousser des lentilles ?

    RépondreSupprimer
  3. Marie : c'est vrai que j'avais pensé à toi pour la LC, je connais ton goût pour l'histoire.
    George : on peut semer les lentilles toute l'année (un pot, 2 disques de coton et de l'eau), si tu le fais maintenant elles montreront le nez pour Noël. Mais pour le respect du dicton de la Sainte Barbe, c'est râpé.

    RépondreSupprimer
  4. Et pour les lentilles, il faut en manger au nouvel an pour avoir de l'argent toute l'année !!! Sans oublier de donner un coup de poisson (un bar ou une carpe) dans le dos pour compléter le tableau ! Il me semble avoir l'Enéide dans ma Biblio, je te dirai... Pour le reste, juste impossible avec mon programme ! ;) Bises et bon emménagement dans l'appartement de vos rêves !!!

    RépondreSupprimer
  5. Je n'ai lu que la version abrégée de l'Enéide donc si j'arrive à en trouver un exemplaire je le ferai bien avec toi :)
    Je ne connaissais pas la tradition des lentilles je retiens pour l'an prochain ;)

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont libres mais ça empêche pas chacun d'être responsable de ce qu'il/elle écrit (ou, comme le dit une amie, "Ce n'est pas une raison pour faire les cons").