La vraie vie, la vie enfin découverte et éclaircie, la seule vie par conséquent réellement vécue, c'est la littérature.



dimanche 3 février 2013

Humeur du dimanche



Marie m’adresse ce petit questionnaire, en grande partie en rapport avec les livres, mais pas seulement :

Es-tu une acheteuse compulsive de livres ?
Oui, qui en doute ?
À quelle fréquence achètes-tu des livres ?
Au moins une fois par mois, souvent deux fois.
As-tu une librairie favorite ?
À Marseille, chez Maupetit, qui est grande et tranquille. Mais le fantasme est celle de Banon ! Heureusement qu’elle est un peu loin.
Fais-tu tes achats de livres seule ou accompagnée ?
En générale seule : rester célibataire trop longtemps donne des habitudes d’autonomie. Et je n’aime guère avoir un « regard » sur mes achats. Enfin, acheter des livres est un plaisir solitaire ! Je vais quand même devoir m’habituer à la présence de Moustachu à mes côtés dans ces moments-là.
Librairie ou achat sur le net ?
Les deux mon capitaine.
Préfères-tu les livres d’occasion, neufs ou les deux ?
Les deux.
Te fixes-tu une limite d’achat par mois ?
En théorie non, en pratique oui. Deux livres en librairie, 3-5 sur internet.

Marseille image M&M

Qu’aimes-tu dans le shopping livresque ?
Ah…. J’aime palper les livres, les retourner tous, jeter un œil sur la 4e de couverture et les reposer. J’aime me saisir avidement de livres attendus et repérés dans les critiques. J’aime slalomer entre les tables et me préparer de petits plaisirs de lecture, retrouver un auteur, découvrir un univers. J’aime en éliminer et n’en choisir que deux, en me promettant de revenir plus tard. J’aime repartir enrichie de ces lectures à venir…
À combien s’élève ta wish-list ?
Elle est illimitée… je n’ai pas vraiment de PAL mais dispose d’une « liste d’auteurs à lire » sur un document et cette liste s’allonge, s’allonge. Il y a aussi une « liste de livres » qui comprend la liste des livres repérés dans la presse et sur les blogs. Je compte ne pas mourir avant 100 ans mais je ne suis pas certaine d’avoir le temps de tout lire… tant que j’aurai une liste d’auteurs à lire, c’est qu’il me restera encore plein de temps à occuper !

Marseille image M&M

Cite trois livres que tu veux tout de suite !
Histoire du monde au XVIe siècle de Patrick Boucheron qui vient de sortir en poche ; Livres ! de Murray McCain et John Alcorn qui est pour les enfants ; Les Mystères de Lisbonne de Camilo Casteldo Branco.
Vers quel type de livres te tournes-tu en premier ?
Je ne sais pas quoi répondre… les romans… mais avec ça, on n’ira pas loin.
Pré-commandes-tu tes livres ?
Non.
Pourquoi un tel nom de blog ?
Au départ j’avais pensé seulement à « Chez Marcel » en clin d’œil à Proust mais ça ne me convenait pas, ça me semblait trop facile. L’illumination a été d’ajouter « Mark » : d’abord j’aime les influences multiples, ça me gênait de ne dépendre que d’un seul auteur alors que là, la variété me semblait de bon augure. J’aime aussi le jeu sonore et les initiales que cela m’autorise, « M&M », bien pratique pour aller plus vite.

Monument aux morts des armées
d'Orient. Image M&M

Parle-nous de ton prof préféré.
Euh… pas préférée, mais une des plus importantes, Françoise Froloff (je ne suis certaine ni du prénom ni de l’orthographe) que j’ai eu par hasard lors de ma première année à la fac mais que j’ai pris soin de suivre les deux années suivantes. Une thésarde qui faisait cours en lettres et qui m’a fait découvrir l’analyse littéraire menée avec érudition, intelligence, sensibilité, etc. L’université a de la chance d’avoir de tel(le)s enseignant(e)s.
Quel est ton endroit préféré au monde ?
Mon lit. L’endroit où je dors et où je lis, blottie sous une ou deux couettes, calée par un certain nombre d’oreillers et où rien ne peut m’attendre. Du moins, c’est ce que je crois.
Parle-nous de ton premier concert.
Euh… je ne sais plus très bien… J’hésite entre Mahler et les Rolling Stones… je passe.
Un endroit que tu aimerais visiter.
Liste infinie : Rome, Venise, Cordoue, l’Irlande, Istanbul, New York, San Francisco, Pékin, Shanghai, Tokyo, la Guyane, le Brésil, l’Argentine, le Canada, la Bretagne, le Mucem…

Le David. Image M&M

Parle-nous de quelque chose qui te rend complètement folle en ce moment.
Hum… le nouvel appart avec ses interminables peintures a failli avoir raison de moi. Je commence à rêver de toutes les fringues qui sont encore rangées dans mes cartons… je veux me changer !
Si tu pouvais avoir quelque chose instantanément rien qu’en claquant des doigts, ce serait quoi ?
J’hésite entre la paix dans le monde et la guérison de Moustachu, j’imagine qu’il vaut mieux demander un truc réaliste : le travail ne me fait pas très envie, donc : un bon fauteuil de bureau et une penderie !

9 commentaires:

  1. Tu termine ce tag de façon royale... le plus au monde, une penderie et au fauteuil !!!
    Tes muscles des bras ont doublés ?
    Ca doit sentir le propre, le neuf.
    Bon dimanche !

    RépondreSupprimer
  2. Syl. Et oui, 4 mois à la Fnac sont un entraînement idéal pour un déménagement : muscles et habitude de la pénibilité. Pour le moment ça sent la peinture, on y est pas encore rendu !
    Cath. On fait ce qu'on peut.

    RépondreSupprimer
  3. une wish list sans limite ! tu m'étonnes !

    RépondreSupprimer
  4. Merci d'avoir répondu. J'aime beaucoup ta réponse à propos du shopping livresque. Je m'y retrouve bien.

    RépondreSupprimer
  5. Comme toi, je suis une habituée de la Librairie Maupetit, dans laquelle je viens me perdre plusieurs fois par moi...
    Je ne savais pas que tu étais de Marseille.
    Bonnes lectures. Bises

    RépondreSupprimer
  6. Lystig : je vois que je ne suis pas la seule
    Marie : mais c'est normal de te répondre, même si j'y ai mis le temps
    Malorie : et oui, Marseillaise également !

    RépondreSupprimer
  7. Ha ! J'epère que depuis ce tag, tu as pu te changer et te caler dans un fauteuil sous l'oeil attendri de Moustachu ! Bises♥

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont libres mais ça empêche pas chacun d'être responsable de ce qu'il/elle écrit (ou, comme le dit une amie, "Ce n'est pas une raison pour faire les cons").