La vraie vie, la vie enfin découverte et éclaircie, la seule vie par conséquent réellement vécue, c'est la littérature.



samedi 23 février 2013

Humeur du samedi : ça va bien



Je mets toujours beaucoup de temps à m’approprier un nouveau lieu. Il en a été de même pour notre appartement, il m’a sans doute fallu plus de 10 jours pour parvenir à y faire la cuisine. Heureusement, la pâtisserie m’a sauvée.
Donc, une tarte aux pommes « arrangée » qui n’a pas la prétention de rivaliser avec celle de Syl. qui impose le respect, mais qui permet de piocher dans les fonds de placard.
Étaler la pâte brisée toute prête (parce que vous venez de déménager et que ça va bien) ou faites votre propre pâte… recette ici.
On piquette la pâte avec une fourchette (et énergie). Puis j’ai étalé du caramel au beurre salé venu de Vendée (merci Asphodèle) (allez-y généreusement). J’ai fait la compote de pomme (2 pommes suffisent) mais à la place du sucre, j’y ai mis de la gelée de coing venue d’Albi (merci Virginy). Par-dessus la compote, j’ai fait une belle rosace avec les tranches de pomme (une pomme et demi, 2 pommes suffisent). J’ai ajouté des raisins secs. Et j’ai saupoudré de crumble : 25g de poudre d’amande, 25g de sucre, à peine 20g de beurre, un peu de sucre vanillé et de cannelle. J’avais lu auparavant de très bonnes explications sur l’art du crumble.
Hop ! J’enfourne dans un four chaud, 200° pour 30 mn. Je mange les restes de pomme, de compote, de pâte… et cela sent la tarte dans tout l’appart.



À déguster après une salade à la mode de Corse (pois chiches, lardons) (merci Syl.).

Je suis à la découverte de mon quartier et j’ai ainsi franchi le seuil d’une petite librairie de quartier, que je suis bien décidée à soutenir. Je suis ressortie avec Nouilles froides à Pyongyang de Jean-Luc Coatalem, qui vient de sortir, Les Chevaliers teutoniques de Sylvain Gouguenheim et Les Animaux de la nuit d’Anne-Laure Witschger parce qu’il y a une chouette sur la couverture.
Une petite excursion chez Maupetit, grosse librairie plus habituelle, m'a enrichie de L'Énéide de Virgile traduite par Paul Veyne (lecture prévue en mars), L'Histoire du monde au XVe siècle dirigée par Patrick Boucheron et la biographie de George Sand par Martine Reid (c'est de la faute de George qui a parlé de ce livre juste avant que j'aille en libraire).


10 commentaires:

  1. Ah ça y est tu balances, genre c'est ma faute ;) ! Le pire c'est que moi je ne l'ai pas encore trouvée, cette bio :( !
    Pour prendre possession d'un lieu rien de tel que de repérer les librairies aux alentours !

    RépondreSupprimer
  2. Tu te connaissais pas cette bonne raison d'aller en librairie ? "George a parlé de ce livre et..."

    RépondreSupprimer
  3. Je la fais demain ! tout comme tu as dit. Il me manque le caramel salé... je vais voir si j'en trouve tout à l'heure.
    Merci Nathalie ♥

    RépondreSupprimer
  4. catherine bibliothècaire23 février 2013 à 13:44

    eh ben.ça donne envie d'essayer la tarte avec du caramel au beurre salé et crumble. j'ai vraiment envie de la préparer tout bientôt!
    quant à moi - mais je suis ds un quartier sans librairie, le roy d'espagne! incroyable mais vrai-
    j'ai mis plusieurs années pour m'y sentir chez moi.

    RépondreSupprimer
  5. Syl... mais ta tarte est sûrement bien meilleure ! J'ai honte.
    Cath : oui, il faut vraiment que tu déménages alors.

    RépondreSupprimer
  6. Bouh, la librairie de mon quartier est essentiellement scolaire. Beaucoup d'articles de papeterie, c'est chouette. Mais un fonds poche riquiqui...

    RépondreSupprimer
  7. voilà une bonne manière de se familiariser avec le quartier :)

    RépondreSupprimer
  8. Mais il te reste encore du caramel ! Ta tarte m'a mis l'eau a la bouche ! Et ta razzia en librairie, bah tu n'y es pas allee de main morte ! Contente que tu trouves tes marques peu a peu ! :) bises

    RépondreSupprimer
  9. Lili : ma pauvre, c'est frustrant ça...
    Asphodèle : mais depuis que tu nous a donné le goût du caramel au beurre salé, on en achète et on a des stocks !

    RépondreSupprimer
  10. J'arrive surement trop tard pour la tarte. Je note en tout cas l'idée de la salade Corse bien tentante et te souhaite une bonne installation dans ton nouveau chez toi.

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont libres mais ça empêche pas chacun d'être responsable de ce qu'il/elle écrit (ou, comme le dit une amie, "Ce n'est pas une raison pour faire les cons").