La vraie vie, la vie enfin découverte et éclaircie, la seule vie par conséquent réellement vécue, c'est la littérature.



dimanche 10 novembre 2013

Humeur viaggesque


Le viaggio a pris fin. Du moins pour sa partie hébergée ici car Eimelle a décidé de le reprendre ! Remerciez-la ! Je suis pour ma part ravie de ce voyage en Italie mais je n'ai décidément aucun goût pour l'actualisation des liens et l'animation bloguesque.

Il faut bien reconnaître que l'Italie est un pays nettement plus attirant que la Grèce si j'en juge par le succès. Même moi, j'ai lu plein de choses !

Tout comme Miss G, j'ai lu Mort à Venise de Thomas Mann (et j'ai aussi vu le film). 
Après Asphodèle, Minou, Loo et Lou j'ai enfin lu Accabadora de l'écrivain sarde Michela Murgia. 
L'autre écrivain sarde à la mode, Milena Agus a été également lue par Margotte, Myrtille et moi-même.
Parmi les auteurs italiens à succès, il faut citer Alessandro Baricco. Soie a été lu en français par Bianca, 22h05 et Aymeline et en italien par Minou. J'ai lu en franco-italien Novecento, pianiste et Lou l'a lu en français. Loo a également lu Sans sang de cet auteur.
Dino Buzzati était également au programme de plusieurs d'entre nous, avec Le K, chez Asphodèle, Eeguab et moi-même. Grâce à Eeguab qui nous l'a fait découvrir, j'ai également lu Montagnes de verre.
Enfin, Eimelle et moi avons eu les mêmes lectures à une semaine d'écart, deux titres de la rentrée littéraire 2013 : Pietra viva de Léonor de Récondo par elle et moi ; La Vie à côté de Mariapia Veladiano par elle et moi.

Ce challenge a également fait sa place aux auteurs du XIXe siècle amateurs d'Italie :
Les Chroniques Italiennes de Stendhal lues par Claudia Lucia (ici et ), Mrs Pepys et moi-même.
Claudia Lucia et moi avons également lu Les Mystères d'Udolphe d'Ann Radcliffe.
Miss G a lu Arria Marcella de Théophile Gautier et Lucrèce Borgia de Victor Hugo. George Flavie de George Sand et Lou  Wilkie Collins, Monkton le fou.

Enfin, vous avez eu droit à quelques reportages photos à Venise sur de nombreux blogs, à Parme ou à Carrare ici. Nous avons pu manger du pesto, des aubergines alla parmigiana grâce à George et des tagliatelle avec une recette d'Élodie.

Je rappelle que viaggio était jumelé avec le challenge de George et Marie leggere in italiano qu'elles ont décidé de prolonger d'un an. J'ai participé avec une lecture, celle de Novecento de Baricco.


Tout le bilan avec une mention spéciale pour Eeguab et sa façon de parler du cinéma italien. Il a présenté films et réalisateurs avec brio et à l'heure où j'écris cette chronique, je viens de visionner Affreux, sales et méchants d'Ettore Scola.

Sont du voyage :

Claudia Lucia a lu :
Stendhal, Chroniques italiennes, 1e partie, Les Cenci
Stendhal, Chroniques italiennes, 2e partie, Vittoria Accorombia et Vanina Vanini
Le syndrome de Stendhal à Florence 
Philippe DelermLa Bulle de Tiepolo 
Tiziano Scarpa, Venise est un poisson : un guide de Venise intime. L'avis,  citation et photos de l'acqua alta,le chapiteau de la septième colonne du palais des Doges(citation et photos)
Sarah Frydman, La Saga des Médicis 
Chaos calme de Sandro Veronesi
Les Mystères d'Udolphe d'Ann Radcliffe, elle en profite pour se rendre à Venise sur les pas de l'héroïne du roman
Alessandro Manzoni, Les Fiancés 
Une très bonne biographie de Léonard de Vinci par Serge Bramly
Les Aventures de Pinocchio de Carlo Collodi

Asphodèle :
danse la tarentelle
a lu Accabadora de Michela Murgia
a lu : Moi et toi de Niccolò Ammaniti
Simonetta Grieggo, L'Odeur du figuier
Buzzati, Le K

Marie :
billet de départ
Simonetta Agnello Hornby, La Tante marquise 
ManaraGiuseppe Bergman
La Dormeuse de Naples d'Adrien Goetz

Malou :
Metin Arditi, Le Turquetto

Catherine (blog La culture se partage) :
prête pour le départ
Tardivement vôtre de Jean Buffin
Le Sang du Suaire de Sam Christer
Galilée, la tête dans les étoiles de Thierry Delahaye
Uno e sette de Gianni Rodari et Vittoria Facchini
A sbagliarie le storie de Gianni Rodari et Alessandro Sana
Blanche comme le lait, rouge comme le sang d'Alessandro d'Avenia

MissG :
a fait ses valises et est prête
Lucrèce Borgia de Victor Hugo
Du sang pour le pape de Milo Manara et Alexandro Jodorowski (1er vol.). Le deuxième volume : Le Pouvoir et l'incesteLe troisième : Les Flammes du bucher. Et le quatrième : Tout est vanité.
Arria Marcella de Théophile Gautier
Requiem pour une cite de verre de Donna Leon
Les Suites vénitiennes d'Eric Warnauts et Guy Raives t. 1 : Esquisses et t. 2 : Rouge Venise
Hugo Prat, Corto Maltese. Fable de Venise
Cassio par Stephen Desberg et Henri Reculé. Tome 1 : Le premier assassin. Tome 2 : Le second coup. Tome 3 : La troisième plaie.
La Mer, le matin de Margaret Mazzantini
Jacques Martin, La Griffe noire
Porporino ou les mystères de Naples de Dominique Fernandez
La Dormeuse de Naples d'Adrien Goetz
Étoiles de Simonetta Greggio
Mort à Venise de Thomas Mann
Laver les ombres de Jeanne Benameur
Erri de Luca, Les Poissons ne ferment pas les yeux
E. M. Foster, Avec vue sur l'Arno

Eeguab :
Dino Buzatti, Montagnes de verre 
Buzatti, Le K
Un film réalisé par Malaparte, Le Christ interdit
le film Miracolo a Milano de Vittorio de Sica
les films Le Porteur de serviette et Le Voleur de savonnettes
le film Brancaleone s'en va-t'aux croisades de Mario Monicelli
Giovanni Arpino, Le Pas de l'adieu
Luigi Carletti, Prison avec piscine
Laurent Gaudé, Les Oliviers du Négus
Ragazzi di Roma
Pierre Jean Jouve, Pauline 1880
À propos de quatre films italiens peu connus
Le film Liberté, mon amour de Mauro Bolognini
Sándor Márai : La Conversation de Bolzano 
Le cinéma de Vittorio De Seta
Mauro Bolognini, Enquête sur un citoyen au-dessus de tout soupçon. Confession d'un commissaire de police au procureur de la république
Encore du cinéma : Les Années difficiles de Luigi Zampa et Une vie difficile de Dino Risi

Le Troll farceur nous propose sa sélection "métal italien" :
le groupe Evol
le groupe Ex-Deo
le groupe Rhapsody
le groupe Labyrinth
le groupe italien Lacunacoil
Avantasia un opéra métal, créé par Tobias Sammet

Loo :
Massimo Carlotto, Rien, plus rien au monde 
Je n'ai pas peur de Niccolo Ammaniti
Une enfance à Florence de Guido Nobili
Sans sang d'Alessandro Baricco
Voyage de rêve de Reve Giardino
Dans la mer il y a des crocodiles de Fabio Geda 
Marco Malvaldi, Le Mystère de Roccapendente 
Michela Murgia, Accabadora
Dans les veines ce fleuve d'argent de Dario Franceschini

Grillon :
Daniele del GiudiceDans le musée de Reims 
nous fait découvrir l'oeuvre d'Anna Maria Ortese.
La Folie Baudelaire de Roberto Calasso

Mango a lu :
L'Éventail de Carlo Goldoni 

Aymeline :
Soie d'Alessandro Barrico 

Laure :
L'Art d'aimer d'Ovide 

Jérôme :
Erri de Luca, Le Poids du papillon 
Silvia Avallone, D'acier 
Lakota de Paolo Serpieri 
Le Lynx de Silvia Avallone 
La BD Pepito de Luciano Bottaro 
Les souvenirs d'enfance de Stefano Casini 
Erri de LucaLes Poissons ne ferment pas les yeux 

Minou :
Donna Amalia et autres nouvelles d'Elsa Morante 
Seta d 'Alessandro Baricco 
Michela Murgia, Accabadora
La mer, le matin de Margaret Mazzantini 
L'Odeur du figuier de Simonetta Greggio



Cardamone :
Silvia d'Avallone, D'acier 

George :
billet d'annonce
propose la recette du gratin d'aubergines alla parmigiana
Moi et toi de Niccolo Ammaniti
Pinocchio de Collodi 
L'Énigme Velazquez de Michael Gruber 
Flavie de George Sand 
Un livre de cuisine : À table avec Luana de Luana Belmondo
La Dormeuse de Naples d'Adrien Goetz 
Donna Leon, Mort à la Fenice
Giacomo Leopardi, Journal du premier amour 

Margotte
Milena Agus, Mal de pierre 

Eimelle :
billet d'annonce
Le Scandale Modigliani de Ken Follett
Monteriano de E. M. Foster 
Andrea Molesini, Tous les salauds ne sont pas de Vienne 
Seule Venise de Claudie Gallay 
Intrigue à Venise d'Adrien Goetz 
Avec vue sur l'Arno d'Edward Morgan Forster 
Massimo Carlotto, À la fin d'un jour ennuyeux 
Michèle Lesbre, Un lac immense et blanc  
Le Violon noir de Maxence Fermine 
L'Hypothèse des sentiments de Jean-Paul Enthoven 
Iain Pears, Le Comité Tiziano 
Léonor de Récondo, Pietra viva 
La Vie à côté de Mariapia Veladiano 
Melania G. Mazzucco, La Longue attente de l'ange 

Myrtille
les sacs sont prêts à partir
Les Saisons de Giacomo de Mario Rigoni Stern 
Milena Agus, Mon voisin 

Mango :
Stabat Mater de Tiziano Scarpa 
Kermesse de Sciascia 
Eva dort de Francesca Melandri 

Mrs Pepys :
Paysages italiens d'Edith Warton 
Stendhal, Chroniques italiennes 
Adrien Goetz, Intrigue à Venise
Margaret Mazzantini, La Mer, le matin
Samuel Brussell, Métronome vénitien
Le Pont des Assassins d'Arturo Perez-Reverte 

Lou :
Susan Hill, The Man in the Picture 
Accabadora de Michela Murgia 
Alessandro Baricco, Novecento, pianiste
Giambattista Basile, Le Conte des contes 
Wilkie Collins, Monkton le fou 
Macchiaioli, impressionnistes en Toscane

Bianca :
Soie d'Alessandro Baricco 
Le Chuchoteur de Donato Carrisi
Étoiles de Simonetta Greggio 



Élodie
Exbrayat, La belle Véronaise 
Un livre de biscuits italiens
À toi l'Italie, livre de Camille et Marie-Émile Colle pour faire découvrir l'Italie aux enfants.
Jean Dufaux et Philippe Delaby, Murena 
Et une recette : tagliatelles, épinard, ricotta, tomates cerises
Susanna Tamaro, Va où ton coeur te porte 

22h05ruedesdames
Roberto Vechioni, Le Libraire de Sélinonte 
Soie d'Alessandro Baricco
Italo Calvino, Le Cavalier inexistant

M&M :
Stendhal, Chroniques italiennes
Antonio Tabucchi, Pereira prétend
Dino Buzzati, Le K
Dino Buzzati, Montagnes de verre
Thomas Mann, La Mort à Venise
Visconti, La Mort à Venise
Visconti, L'Étranger
George Sand, Teverino
Virgile, L'Énéide
Milena Agus, Mal de pierres
Vues de Gênes, de Mantoue, de Parme, de Turin et de Carrare
Ann Radcliffe, Les Mystères du château d'Udolphe
Le pesto
Alessandro Baricco, Novecento, en édition bilingue.
Maurizio Serra, Malaparte
Mariapia Veladiano, La Vie à côté
Léonor de Récondo, Pietra viva
Italo Calvino, Les Villes invisibles
Michela Murgia, Accabadora
Roberto Bolaño, Un petit roman lumpen

4 commentaires:

  1. Merci pour Il viaggio, ce fut une bonne idée. Il est certain que la Grèce ne nous "parle" pas comme l'Italie, proximité, langues latines, osmoses diverses. A bientôt. Encore une fois ce fut le seul challenge que j'aie vraiment honoré. Des challenges, point trop n'en faut, je crois, ils nous circonscrivent un peu trop, restreignant ainsi nos libertés.

    RépondreSupprimer
  2. un challenge qui m'a permis de belles découvertes littéraires, et qui renforce les envies de voyage!

    RépondreSupprimer
  3. Merci pour tes contributions si riches Eeguab, c'est vrai qu'il y a une hiérarchies des pays populaires sur les blogs littéraires. J'avoue avoir réduit mes inscriptions pour de nouveaux défis.
    Eimelle : je suis ravie que tu prennes la suite pour continuer ce voyage.

    RépondreSupprimer
  4. Un énorme challenge vraiment très réussi! Bravo! Je le continue chez Eimelle; je ne peux me résoudre à quitter l'Italie!

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont libres mais ça empêche pas chacun d'être responsable de ce qu'il/elle écrit (ou, comme le dit une amie, "Ce n'est pas une raison pour faire les cons").