La vraie vie, la vie enfin découverte et éclaircie, la seule vie par conséquent réellement vécue, c'est la littérature.



mercredi 18 décembre 2013

Ce qui fut dans le brouillard plongé...


Jãnis Rokpelnis, L’Aborigène de Riga, traduit du letton par Alain Schorderet, édité en France chez Grèges.

Au bord du lac

aux vagues non autorisées
l’accès au lac est interdit
une vague avec la dispense des averses cependant
se promène dans les prés

les barque flairent l’odeur de cette vague
et dans les cabanes se cabrent inquiètes
mais la vague fuit dans les champs de seigle
et débouche sur la grand-route


Parce qu'un peu de poésie, de temps en temps, pour faire une pause...

3 commentaires:

Les commentaires sont libres mais ça empêche pas chacun d'être responsable de ce qu'il/elle écrit (ou, comme le dit une amie, "Ce n'est pas une raison pour faire les cons").