La vraie vie, la vie enfin découverte et éclaircie, la seule vie par conséquent réellement vécue, c'est la littérature.



dimanche 9 février 2014

Humeur gourmande



Les gourmandises 2/20 : le gâteau aux noix avec glaçage au chocolat

J’aime le gâteau aux noix. Mon préféré est le gâteau de ma grand-mère, qui doit être aussi le gâteau de la plupart des grands-mères de France, car il s’agit de la recette de Tupperware. Mais j’ai découvert récemment cette autre recette sur le blog Chroniques d'une chocoladdict

Ingrédients :
130g de farine

200g de sucre

4 oeufs

130g de beurre fondu

1 pincée de sel

130g de noix hachées (pas trop finement)

60g de chocolat noir 

60g de crème liquide
J’ai ajouté de la levure mais il n’y en a pas dans la recette d’origine.

Dans un saladier, mélangez : farine, sucre, sel, la levure si vous en mettez, les œufs, le beurre ramolli, les noix hachées.
Dans un four chaud, 180° pendant 30 minutes.
Laissez le gâteau au refroidir.
Préparez le glaçage chocolat-crème à répartir sur le dessus du gâteau. 30 minutes au frigo pour que ça fige.

Mangez !
En petit format pour nous.

5 commentaires:

  1. Ca ressemble un peu à mon gâteau noix-noisettes. J'aime ENORMEMENT ce genre de gâteau...
    Veux-tu proposer cette recette et photo pour la ronde de LylouAnne ?
    Bise
    PS Je garde le lien pour dimanche prochain.

    RépondreSupprimer
  2. J'aime tout ce qui est à base de noix et le mélange chocolat-noix est juste à mon palais !!! Je n'ai pas de recettes de grand-mère (ni de mère), donc je la note soigneusement ! :)

    RépondreSupprimer
  3. Syl : ce sera une autre recette pour la ronde de Lylou. Encore plus simple.
    Aspho : ce n'est pas la recette de mamie, hein, c'est une variante.

    RépondreSupprimer
  4. Puisque c'est un impératif, je vais le manger !

    RépondreSupprimer
  5. Ca a l'air rudement bon, je note tout ça.

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont libres mais ça empêche pas chacun d'être responsable de ce qu'il/elle écrit (ou, comme le dit une amie, "Ce n'est pas une raison pour faire les cons").