La vraie vie, la vie enfin découverte et éclaircie, la seule vie par conséquent réellement vécue, c'est la littérature.



lundi 3 février 2014

Qu'est-ce que j'vais faire maintenant ?


Loisel et Tripp, Magasin général, tome 1 : Marie, 2006.

Je lance donc ma tournée québécoise avec ce premier volume d’une série de bande dessinée bien connue.
L’album raconte la vie dans un petit village du Québec dans les années 1920. Le Magasin général, c’est le nom de l’épicerie, et Félix, son propriétaire vient de mourir. C’est lui qui raconte. Le personnage principal de ce volume est son épouse, Marie, qui fait face à la vie quotidienne : faire démarrer la voiture (à la manivelle) pour aller en ville chercher le médecin et faire les approvisionnements, répondre aux demandes de chacun, recruter Gaëtan, un simple d’esprit pour l’aider. Les frères Latulipe qui sont trappeurs reviennent pour vendre leurs peaux, il y a un bal, un nouveau curé qui passe un peu trop de temps avec un vieux bougon… C’est la vie quotidienne avec ses aléas. Une plongée dans un monde ancien, rural, avec ses habitudes, ses manies, ses petits drames.


Les dessins sont très beaux. Les couleurs sont douces, harmonieuses, avec des contours noirs marqués. Les visages frôlent la caricature mais de façon, je dirais, affectueuse, pour les individualiser et renforcer l’expression de la personnalité.



Il y a suffisamment de mots québécois pour que l’on entende l’accent, mais on comprend tout. C’est plein de charme : on jure « hostie » et « maudit tabernac’ », auxquels on répond que ce n’est pas bien de « sacrer ». On « chauffe » pour conduire le « char » et si on se débrouille tout juste c’est qu’on « n’est pas si pire ». Un bébé est encore un « ti-cul ».

Le billet enthousiaste de Syl. Lire au Québec.


6 commentaires:

  1. J'aime beaucoup cette série aussi, notamment par la douceur que tu soulignes et qui se dégage des dessins.

    RépondreSupprimer
  2. Je connais bien la BD pour l'avoir vu souvent en librairie mais sans l'avoir lue. C'est vrai qu'elle est attirante et qu'il faudra un jour que je m'y mette!

    RépondreSupprimer
  3. Oui Alfie, il y a beaucoup de douceur et de nuances toutes humaines dans le dessin.
    Claudia : et bien, oui, jette-toi dans le Québec !

    RépondreSupprimer
  4. J'aime beaucoup cette série :) C'est doux, c'est coloré, ça sent bon la nature et le Québec :)

    RépondreSupprimer
  5. Je ne sais pas pourquoi, je repousse sans cesse le moment de lire cette BD, alors que j'aime tant le Québec...

    RépondreSupprimer
  6. Tout à fait Laura.
    Aurais-tu peur d'être déçue Lili ?

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont libres mais ça empêche pas chacun d'être responsable de ce qu'il/elle écrit (ou, comme le dit une amie, "Ce n'est pas une raison pour faire les cons").