La vraie vie, la vie enfin découverte et éclaircie, la seule vie par conséquent réellement vécue, c'est la littérature.



dimanche 11 mai 2014

Humeur d'asperges



Les gourmandises 7/20 : la tarte aux asperges

Une entrée pour 6 personnes

1 fond de tarte brisée
1,5 kg d’asperges vertes ou blanches (j’ai pas pesé, je pense en avoir mis moins)
25 g de beurre
40 g de raisins secs (en théorie, moi je n'en mets pas)
50 g de parmesan frais
2 boules de mozzarella (je n’en ai mis qu’une, et j’ai ajouté de la crème fraîche pour le lien, mais la crème est une erreur historique)
2 cuil. à soupe de persil et de menthe (cueillie sur le balcoooon !) hachés

Faites cuire les asperges à l’eau bouillante salée 10 mn. Égouttez-les soigneusement. Coupez-les en tronçons et faites-les revenir à la poêle avec le beurre 8 mn environ. Laissez refroidir quelques minutes et égouttez bien.
Dans un saladier, mélangez la mozzarella coupée en petits morceaux, les herbes, les asperges, le parmesan râpé, les raisins secs (éventuellement), salez et poivrez (j’ai oublié ça). Étalez la pâte dans un moule et déposez le mélange dessus.
Enfournez dans un four chaud, 220° pendant 35 minutes (25 pour mon four).

J’ai pris cette recette dans un vieux Elle à table. Ensuite, à la relecture de l’article, je me suis rendue compte que c’était une recette « historique » indiquée « Italie XVIe siècle » - d’où l’anachronisme de la crème fraîche, on ne faisait pas du lien avec la crème à cette époque ! En lisant mieux, j’ai réalisé que l’auteur de la recette est auteur de polar « historico-culinaires » plutôt connus : Michèle Barrière, auteur notamment de Meurtres au potager du Roy et d’autres titres du même acabit. Bref, je la note dans ma liste !


Photo prise juste à temps

13 commentaires:

  1. J'ai lu quelques romans de Michèle Barrière. Si je n'ai rien retenu des intrigues (très alambiquées), j'ai noté les recettes proposées à la fin de chaque volume. ET MIAM !

    RépondreSupprimer
  2. Le fait est que si je n'ai jamais lu ses livres c'est qu'ils ne me paraissent pas terrible (et beaucoup de polars historiques sont quand même assez faibles). Mais j'essaierai de m'en un pour me détendre et voir la cuisine !

    RépondreSupprimer
  3. Quand la littérature et la bonne chère se rejoignent! Il semblerait qu'elle soit meilleure cuisinière que romancière, si je vous suis, Lil et toi!

    RépondreSupprimer
  4. Essayez les filles, rapide et délicieux !

    RépondreSupprimer
  5. J'ai bien envie de la faire pour dimanche ! Je vais la proposer. Elle est belle et tous les ingrédients me plaisent !
    Merci Nathalie...

    RépondreSupprimer
  6. Coucou ! Je viens prendre les ingrédients pour les commissions...

    RépondreSupprimer
  7. Au menu de ce dimanche, avec Syl ! Merci du partage !

    RépondreSupprimer
  8. Je viens juste de voir cette recette chez Syl et je venais voir la tienne (je ne reçois plus de News de Mark et Marcel est-ce normal ? :( ) ... Bref, j'aimerais tant trouver des asperges vertes mais ici c'est inconnu au bataillon même sur les marchés, jamais re-mangé depuis que j'ai quitté Paris !!! Sinon je ne connais pas la romancière mais visiblement ce n'est pas indispensable, hormis pour les recettes !!! :) Bises Nath !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ne me parle pas des asperges vertes, ici, il n'y a que ça. Pas de blanches, pas de blanches... pfff Et là, la saison de la rhubarbe arrive, et il n'y en a pas non plus dans la région !
      Quant aux nouvelles, je n'ai rien changé. Peut-être qu'il suffit que tu te réinscrives ?

      Supprimer

Les commentaires sont libres mais ça empêche pas chacun d'être responsable de ce qu'il/elle écrit (ou, comme le dit une amie, "Ce n'est pas une raison pour faire les cons").