La vraie vie, la vie enfin découverte et éclaircie, la seule vie par conséquent réellement vécue, c'est la littérature.



mercredi 7 mai 2014

Suri était loin d’être le plus petit des suricates, le plus grand, le plus étrange ou le plus bizarre.



Nicole Snitselaar et Coralie Saudo, Panique chez les suricates, Balivernes, 2014.

Une nouvelle aventure qui ne s’encombre pas des réalités des sciences naturelles… Suri le petit suricate a un ami pas comme les autres : Aiglon. Tout le monde le montre du doigt pour cette amitié contre-nature, de même que papa Aigle boufferait bien l’ami de son fils. Heureusement, l’amitié vaincra, bien sûr, et en attendant, comme dans le Jour de grève chez les marmottes, on retrouve les animaux en œufs de Pâques ronds et rigolos.
Toutefois, contrairement aux marmottes, l’humour est ici absent et l’histoire est nettement plus classique. Les dessins sont en revanche tout aussi irrésistibles. Le graphisme ressemble à un tissu avec des imprimés et les bestioles sont pleines de charme.




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Les commentaires sont libres mais ça empêche pas chacun d'être responsable de ce qu'il/elle écrit (ou, comme le dit une amie, "Ce n'est pas une raison pour faire les cons").