La vraie vie, la vie enfin découverte et éclaircie, la seule vie par conséquent réellement vécue, c'est la littérature.



dimanche 16 novembre 2014

Humeur de ventre plein


Un petit plat spécial aujourd’hui. Spécial car… pas cher, nourrissant, peut se faire la veille et se réchauffer le lendemain. Un incontournable. Mais que je ne sais pas très bien désigner, car Elle à table a donné un jour la recette d’un « bœuf épicé libanais » qui est une sorte de plat élégant et qui est devenu le plat « boulgour et viande hachée » que nous aimons bien.
Donc…
Les gourmandises 18/20 (ou 19/20) : Boulgour et viande hachée

Recette pour deux personnes (avec bon appétit).

On peut faire cuire le boulgour (pour deux donc) ou simplement le faire tremper dans l’eau chaude 30 minutes.
Pendant ce temps : faire revenir de l’échalote hachée dans l’huile d’olive et ajouter un demi steak haché en petits morceaux. Ajouter une poignée de pignons, du sel, des épices (cannelle, gingembre, quatre épices…). Laisser dorer tout cela.
Mixer ensemble : le boulgour égoutté, le demi steak haché cru, du sel, de la coriandre. Le journal ajoute ici de l’échalote crue et des glaçons, de façon à obtenir plus une pâte. Moi j’obtiens une consistance plus granuleuse.
Beurrer (ou huiler) un plat allant au four et on empile : du hachis cru au boulgour, le hachis cuit et le reste de hachis cru. Une ou deux noisettes de beurre et zou, au four chaud. 180° 30 minutes.


 Conseil du journal que je n’ai jamais suivi : servir la viande dans un pain libanais avec oignon et menthe hachés, avec un peu d’huile et jus de citron.


Ce truc est bon.

2 commentaires:

  1. Ici les pignons sont très chers. On peut remplacer avec des graines de tournesol tu crois ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sans doute. Mais je note de t'envoyer des pignons !

      Supprimer

Les commentaires sont libres mais ça empêche pas chacun d'être responsable de ce qu'il/elle écrit (ou, comme le dit une amie, "Ce n'est pas une raison pour faire les cons").