La vraie vie, la vie enfin découverte et éclaircie, la seule vie par conséquent réellement vécue, c'est la littérature.



lundi 26 janvier 2015

Comment les saisons savent-elles qu’il leur faut changer de chemise ?

Pablo Neruda, Le Livre des questions, texte de 1973, illustré par Isidro Ferrer, traduit du chilien par Claude Couffon, édition Gallimard.

Une série de questions ou de devinettes, absurdes, sans réponse, comme en posent les enfants aux adultes – qui répondent « parce que ».
En face, des créations en forme de montages et de collages étranges et pleins de poésie. En voilà un beau livre !

Quelquefois légères, humoristiques, dramatiques, avec plus ou moins de suite, mais beaucoup de jaune, les questions :

Un poirier a-t-il plus de feuilles
Qu’À la recherche du temps perdu ?

Et à qui le riz sourit-il
de ses dents blanches, infinies ?

Est-il vrai que l’Australie seule
a des crocodiles voluptueux ?

Comment le raisin a-t-il ouï
la propagande de la grappe ?

Crachent-ils fumée, feu, vapeur
les trois o des locomotives ?




Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Les commentaires sont "modérés" en espérant ne plus avoir droit à compter les escaliers et les feux rouges (Blogspot enquiquine le monde). Si le compte Google ne marche pas, vous pouvez juste indiquer votre prénom (et croisez les doigts). Merci !