La vraie vie, la vie enfin découverte et éclaircie, la seule vie par conséquent réellement vécue, c'est la littérature.



dimanche 4 janvier 2015

Humeur berlinoise

Vous avez aimé les billets sur Rome et sur Oxford (je sais qu’Oxford a fait battre bien des cœurs) ? Partons à présent pour Berlin !

Moustachu et moi sommes allés ensemble (il faut le souligner) à Berlin à la fin du mois d’octobre 2014 pour un petit séjour découverte. La ville nous a beaucoup plu : beaucoup d’espaces verts, beaucoup d’espace tout court avec des artères très larges, qui laissent le piéton loin des véhicules, une architecture assez diversifiée avec des bâtiments très contemporains, des vélos partout… 


 La tour de télévision à Alexanderplatz


Berlin est une ville où l'histoire se parcourt avec les pieds. L'histoire laisse sa trace ou disparaît, absorbée par le nouveau, comme à Checkpoint Charlie, ou est reconstruite comme au Mémorial de l'Holocauste.




La météo a été un peu variable, assez fraîche et Moustachu n’était pas très en forme, donc je me suis gavée de musées. Vous allez voir des peintures et des sculptures pendant plusieurs semaines. Je rappelle aux étourdis que j’ai quelques années d’histoire de l’art derrière moi, je me suis régalée.

Detaille, L'Armistice du 28 juin 1871.

Tableau conservé au Musée d'histoire allemande dans lequel nous avons passé une journée complète sans avoir eu le temps de tout voir.
Sur ce blog, deux romans sont à Berlin : Seul dans Berlin d'Hans Fallada et Berlin Alexanderplatz d'Alfred Döblin (ICI et ). Et un récit historique : Dans le jardin de la bête d'Erik Larson. Trois indispensables.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Les commentaires sont libres mais ça empêche pas chacun d'être responsable de ce qu'il/elle écrit (ou, comme le dit une amie, "Ce n'est pas une raison pour faire les cons").