La vraie vie, la vie enfin découverte et éclaircie, la seule vie par conséquent réellement vécue, c'est la littérature.



samedi 28 mars 2015

Humeur à la fleur d'oranger


Sablés à la fleur d'oranger

Ghraybeh = sablés
Ghraybeh veut dire « pâmoison » en arabe – quel beau nom de gâteau !

Pour une vingtaine de sablés
100 g de beurre fondu au bain-marie
35 g sucre glace
150 g farine
une pincée de sel
¾ cuil. soupe (ou une complète – à voir) eau de fleur d’oranger
¼ cuil. soupe d’eau de rose (je n’en avais pas)
des pistaches entières non salées non décortiquées que j’ai remplacées par des amandes coupées en morceaux

Mélangez vigoureusement le beurre et le sucre glace. Le livre conseille de passer ensuite au batteur, mais ce n’est pas nécessaire. Ajoutez la farine, le sel, l’eau de fleur d’oranger et l’eau de rose, mélangez 3 ou 4 min. Laissez reposer la pâte au frigo pendant 1 h.
Formez les sablés (vous pouvez faire des petits tas sans utiliser d’emporte-pièce rigolos). Enfoncez une pistache au centre de chaque sablé.
Four préchauffé à 180°. Cuire environ 10-15 minutes, les sablés ne doivent pas être aussi colorés !



Parmi les variantes : une noix posée au milieu, de la semoule mêlée à la farine, l’huile peut remplacer le beurre, ajouter de la cardamome en poudre…

Mes sablés étaient uniquement à la fleur d’oranger, sans eau de rose. Est-ce pour cette raison que nous n’avons pas encore atteint la pâmoison ? Ils sont tout de même terriblement additifs !
Recette testée et approuvée par Moustachu et l'équipe de VendrediLecture et l'amie Marie-Neige.

Comme la Soupe à la pistache et les Boulettes de boeuf au poireau, cette recette est tirée de mon cadeau de Noël : Yotam Ottolenghi et Sami Tamimi, Jérusalem, traduit de l’anglais par Christine Mignot, 2012, édité en France chez Hachette.

6 commentaires:

  1. Merci pour la recette, ils ont l'air délicieux.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'en ai fait plusieurs fois, toujours un succès.

      Supprimer
  2. A la rose ça doit être bon ! Ces fleurs célèbrent bien le printemps. Je vais essayer de les faire cette semaine.
    Lien pris...
    Bon dimanche !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Faut que j'aille acheter l'eau de rose, je n'en ai pas.

      Supprimer

Les commentaires sont libres mais ça empêche pas chacun d'être responsable de ce qu'il/elle écrit (ou, comme le dit une amie, "Ce n'est pas une raison pour faire les cons").