La vraie vie, la vie enfin découverte et éclaircie, la seule vie par conséquent réellement vécue, c'est la littérature.



mercredi 15 avril 2015

Garanti sans dauphin, sans textes ni onomatopées.

Wilfrid Lupano et Grégory Panaccione, Un océan d’amour, 2014.

À mon tour de lire cette bande dessinée si vantée, ne comprenant pas un seul texte, mais uniquement des dessins.
Un petit pêcheur rabougri prend la mer en Bretagne. Le petit bateau heurte un gros cargo, une tempête en mer et c’est un marin de moins qui revient au port. Au village, la bonne grosse épouse à petit bonnet breton se met en quête de son époux.
Un océan d’amour sépare et relie tout à la fois l’homme et à la femme. Les boîtes de sardines de la bonne femme vont sauver le petit pêcheur. Elle va traverser le monde pour le retrouver. Il va survivre à la noyade, à la tempête et aux pirates. Le lien qui les unit est sans parole mais ne peut être dissout, le lecteur le sait bien. Il faut aussi aimer l’océan, car le détruire et le polluer détruit l’humanité. Nos deux héros aiment les êtres humains et les animaux et cet amour vient à bout de tous les dangers.
Toute cette tendresse n’empêche pas l’humour, car nos héros n’ont rien de glorieux. Ce sont simplement un petit vieux et une bonne grosse qui s’aiment et qui mangent des sardines. Au passage, on croise une mouette, des militaires castristes, du tricot et un hymne à la crêpe – pardon à la galette bretonne – qui permet de lire l’avenir. On s’émeut et on rit souvent.
Les grands aplats sombres rendent la beauté des paysages et le coup de crayon rapide cerne avec justesse les personnes. On oscille entre poésie et traits caricaturés. C'est une grande réussite !

Lu dans le cadre de l’opération La BD fait son festival de Priceminister. Je décerne la note de 19/20.
Les avis d'Imaginelf et de Miss Alfie. Vous pouvez trouver les 34 premières planches ICI.

4 commentaires:

  1. Mais quelle bande-dessinée géniale ! Contente qu'elle t'ait plue !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il faut être difficile pour ne pas aimer. Moustachu a ri aux éclats en la lisant.

      Supprimer
  2. Je crois bien que c'est cette bd qui va remporter le jeu !
    Je l'ai notée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah c'est sûr que c'est du lourd, comme on dit élégamment.

      Supprimer

Les commentaires sont libres mais ça empêche pas chacun d'être responsable de ce qu'il/elle écrit (ou, comme le dit une amie, "Ce n'est pas une raison pour faire les cons").