Le vent se lève ! . . . il faut tenter de vivre !
L'air immense ouvre et referme mon livre,
La vague en poudre ose jaillir des rocs !
Envolez-vous, pages tout éblouies !

Paul Valéry

dimanche 3 avril 2016

Humeur verte

La grande chef des marmitonnes, Syl., a souhaité nous mettre au vert cette semaine. Voici donc la recette d'une salade toute en fraîcheur, à manger comme une entrée ou comme un accompagnement.

La recette provient du livre Jérusalem dont je vous ai parlé à de très nombreuses reprises. J'ai un peu modifié les proportions comme vous le verrez dans les parenthèses. À vous d'adapter selon les préférences ou selon le choix que vous ferez de servir la salade seule ou non.

 Salade de persil et d’orge

Pour 4
40 g d’orge perlé en tout (pour moi 25-30 g d’orge par personne)
150 g de feta (beaucoup, beaucoup, beaucoup moins ici)
huile d’olive
1 cuil. à café zaatar (une petite herbe qui sent bon)
½ cuil. à café de graines de coriandre, grillées et broyées au mortier
¼ cuil. à café de cumin en poudre
80 g de persil plat (j’en mets beaucoup, mais moins quand même)
4 oignons nouveaux émincés finement (40g) (facultatif pour moi)
2 gousses d’ail écrasées (facultatif)
40 g de noix de cajou, légèrement grillées (ou des pignons)
1 poivron vert, épépiné et coupé en morceaux
½ cuil. à café de 4 épices en poudre (je n'en mets jamais)
2 cuil. à soupe de jus de citron
sel et poivre


Faire bouillir de l’eau. Saler et verser l’orge perlé. Laisser cuire 30-35 min avec du gros sel. Égoutter et laisser refroidir.
Pendant ce temps, griller les graines de coriandre et les noix de cajou.
Couper la féta en gros morceaux, mélangez-les avec de l’huile d’olive, le zaatar, les graines de coriandre et le cumin. Cette étape peut être réalisée plusieurs heures avant de façon à laisser la féta mariner plus longtemps. 
Dans un saladier : le persil émincé, les oignons, l’ail, les noix de cajou, le poivron, les quatre-épices, le jus de citron, l’huile d’olive. Ajouter l’orge perlé cuit. Bien mélanger.
Servir avec la feta marinée.


C’est très bon. Le piquant du poivron et du persil va très bien avec l’orge. Les épices ajoutent une saveur délicieuse. Et nous avons un mélange de croquant, de piquant et de mou !

Je ne sais pas où j'ai mis ma photo, vous avez donc celle du livre.

Yotam Ottolenghi et Sami Tamimi, Jérusalem, traduit de l’anglais par Christine Mignot, 2012, édité en France chez Hachette.

14 commentaires:

  1. Ta salade me tente. Elle a cet exotisme qui me séduit en cuisine. C'est sûr que je la ferai ! Mon persil n'a pas souffert de l'hiver.
    Bon dimanche !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un exotisme tout simple et accessible à tous !

      Supprimer
  2. Je ne suis pas une grande adepte de persil, dommage car ça semble bien agréable ! (Comme quoi, tu manges quand même de la verdure dans les salades ! ;-))

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le persil, ça a un goût très fort, c'est agréable avec un féculent.

      Supprimer
  3. Moi j'adore les herbes et j'en mets partout ! Je ne sais pas si j'ai déjà mangé de l'orge perlée ! Par contre pour trouver du zaatar ici.... !!! :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu sais je peux t'en envoyer. C'est une herbe avec un goût citronné.

      Supprimer
    2. C'est gentil Nathalie, ça me fait penser au "basilic chinois" lui aussi un peu citronné... Je remplacerais par de la coriandre, j'adore ça !

      Supprimer
    3. zaatar poudre de thym citronné ou pas

      Supprimer
  4. Jolie idée !
    C'est un genre de salade que je ne connaissais pas du tout.
    Et le détail de ta photo est superbe !

    RépondreSupprimer
  5. Miam, ça a l'air délicieux cette association de textures.

    RépondreSupprimer
  6. Une salade qui doit être pleine de saveurs, je prends note, ça donne envie. :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les herbes fraîches annoncent le printemps.

      Supprimer

Les commentaires sont libres mais ça empêche pas chacun d'être responsable de ce qu'il/elle écrit (ou, comme le dit une amie, "Ce n'est pas une raison pour faire les cons").