La vraie vie, la vie enfin découverte et éclaircie, la seule vie par conséquent réellement vécue, c'est la littérature.



mardi 31 mai 2016

Celle que j’idolâtre a plus d’âme que les autres.

W. H. Auden, Quand j’écris je t’aime, 1959, traduit de l’anglais par Béatrice Vierne.

XXXVII


J’ai un peu faim ; j’ai très faim ; je meurs de faim : il est clair que je parle de trois degrés différents du même appétit. Je T’aime un peu ; je T’aime beaucoup ; je T’aime à la folie : est-ce que je parle encore de trois degrés différents ? Ou bien de trois sortes différentes ?


Je suis en vadrouille, je vous laisse avec quelques poèmes de W. H. Auden. À bientôt !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Les commentaires sont "modérés" en espérant ne plus avoir droit à compter les escaliers et les feux rouges (Blogspot enquiquine le monde). Si le compte Google ne marche pas, vous pouvez juste indiquer votre prénom (et croisez les doigts). Merci !