La vraie vie, la vie enfin découverte et éclaircie, la seule vie par conséquent réellement vécue, c'est la littérature.



dimanche 29 mai 2016

Je T’aimerai toujours, jure le poète.

W. H. Auden, Quand j’écris je t’aime, 1959, traduit de l’anglais par Béatrice Vierne.

XXXIII

Hélas, il est impossible que ma réponse à la question Qui es-tu ? et ta réponse à la question « Qui suis-je ? » soient identiques, tout comme il est impossible que l’une ou l’autre soit exactement et complètement vraie. Mais si elles ne sont pas identiques et si ni l’une ni l’autre n’est tout à fait vraie, alors mon affirmation Je T’aime ne peut pas, non plus, être tout à fait vraie.


Je suis en vadrouille, je vous laisse avec quelques poèmes de W. H. Auden. À bientôt !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Les commentaires sont "modérés" en espérant ne plus avoir droit à compter les escaliers et les feux rouges (Blogspot enquiquine le monde). Si le compte Google ne marche pas, vous pouvez juste indiquer votre prénom (et croisez les doigts). Merci !